Ratissage à Constantine

Elwatan; le Mercredi 9 Janvier 2008
1

Quatre éléments de la garde communale et un militaire ont été tués dimanche vers 8h dans une embuscade tendue aux environs de la commune de Beni H'midène (20 km au nord de Constantine) par un groupe terroriste.

Constantine.
De notre bureau

Nous avons pu recueillir ces informations dans le village de Boudjeriou, à 25 km au nord-ouest de Constantine, devant la demeure mortuaire de l'une des victimes. Il s'agit de Boulouednine Hocine, 40 ans et père de quatre enfants. Au moment où nous nous sommes rapprochés de la famille, la dépouille du défunt était encore retenue à la morgue de l'hôpital militaire de Didouche Mourad. L'embuscade qui a fait cinq morts est certainement à l'origine du ratissage et des accrochages survenus le même jour au lieudit Kef Lek'hal, dans la forêt de Djebel El Ouahch, comme rapporté dans notre édition précédente, et qui se sont poursuivis hier entre le versant nord du mont et la forêt d'El Aarime aux frontières entre la wilaya de Constantine et celle de Skikda. 24 heures après le déclenchement des opérations, aucune communication officielle n'a permis de connaître les détails de l'affaire. Les autorités sécuritaires semblent avoir choisi de faire dans la rétention de l'information, ce qui nous a été confirmé hier. En essayant de nous rapprocher de l'hôpital militaire, nous avons été gentiment reconduits et invités à nous rapprocher du commissariat politique (mouhafadha siassiya) au siège de la 5e Région militaire. Là aussi, nous n'avons pu franchir le seuil du poste de garde de la caserne, où on nous a signifié, après plusieurs coups de téléphone, que personne n'était là pour nous recevoir. Pourtant, le commandement possède une cellule de communication. Par ailleurs, des informations recoupées ont évoqué la perte du côté des forces de l'ANP d'un officier et de deux éléments de la garde communale, tués au cours des accrochages qui ont eu pour terrain la forêt de Djebel El Ouahch, et la blessure de six soldats, alors que l'un des hélicoptères a été légèrement touché. Du côté du groupe terroriste traqué, composé d'une quinzaine d'éléments, deux corps auraient été récupérés et plusieurs autres seraient ensevelis suite au bombardement effectué par les hélicoptères de l'armée. Quelques terroristes seraient parvenus, cependant, à se glisser entre les mailles des forces de sécurité prenant la fuite vers les monts de Collo à la faveur des versants boisés et les oueds qui relient les deux régions. A noter aussi la baisse de la couverture sécuritaire remarquée ces derniers jours à Constantine, notamment dans les barrages fixes connus, où les effectifs sont réduits sensiblement à cause du départ d'une partie des policiers de la wilaya à Tamanrasset pour couvrir la visite présidentielle qui aurait mobilisé 5000 agents.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Nouri Nesrouche

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..