Rebaïne, le «candidat des pauvres»

Elwatan; le Samedi 21 Mars 2009
1

Pour sa première sortie, le candidat de Ahd 54 a choisi, hier, la maison de la culture de Remchi, à 20 km du chef-lieu de Tlemcen, le thème de la justice pour s'attaquer au pouvoir : «Les pauvres magistrats reçoivent les instructions par téléphone !»

Pour Ali Fawzi Rebaïne, «l'alternative à l'échec des différentes politiques est la réforme de la justice et la réhabilitation des magistrats».
Devant une assistance composée de curieux, le candidat a dénigré les pouvoirs qui se succèdent depuis l'indépendance, y compris celui de Bouteflika : «La solution réside dans un changement radical du système. Aux symboles de ce système de démissionner et permettre aux générations de l'indépendance de prendre les rênes du pouvoir.» Evoquant les grands scandales qui ont secoué le règne du président candidat, comme l'affaire Khalifa, M. Rebaïne a indiqué que «les véritables responsables de ce scandale n'ont pas été punis».

Le «candidat des pauvres», comme il aime à se qualifier, a appelé à un changement en haut de la pyramide de l'Etat. «Nous sommes redevables au million et demi-million de chahid. Ceux qui prétendent avoir amené la victoire en 1962 et réalisé des miracles n'ont, en fait, apporté que la misère et des crises multiples.» «Nous devons obtenir un changement radical et laisser la place aux cadres émergents pour leur permettre de participer à l'édification du pays.»

Categorie(s): actualité

Auteur(s): C. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..