République démocratique du Congo : Une délégation des rebelles à Kampala pour des discussions avec Kinshasa

Elwatan; le Samedi 5 Janvier 2013
1


La date exacte du début de ces pourparlers était cependant encore incertaine. «La délégation est arrivée à Kampala», a indiqué Bertrand Bisimwa, porte-parole du M23, un groupe de mutins qui affronte l’armée de RDC depuis avril dans la riche province minière du Nord-Kivu. «Nous sommes prêts et nous attendons le programme de négociation du médiateur.» Ces pourparlers prévus dans la capitale ougandaise avaient été promis aux rebelles en échange de leur retrait, le 1er décembre, de Goma, la capitale du Nord-Kivu, après une dizaine de jours d’occupation.

Ils sont orchestrés par l’Ouganda, qui mène une médiation au nom des pays voisins des Grands Lacs. Les rebelles, que Kinshasa et l’ONU accusent, malgré leurs démentis, le Rwanda et l’Ouganda de soutenir, sont essentiellement des Tutsi congolais issus d’une précédente rébellion. Ils ont été intégrés à l’armée de la RDC après un accord de paix signé le 23 mars 2009, d’où leur nom Mouvement du 23 mars, M23. Ils se sont mutinés car ils estiment que Kinshasa n’a jamais pleinement respecté ces accords qui prévoyaient des garanties de grades et d’affectation géographique. Plus récemment, il ont ajouté des revendications politiques à leur liste, allant jusqu’à remettre en cause la légitimité du président de RDC, Joseph Kabila.

Hier, le porte-parole du ministère ougandais de la Défense, Paddy Ankunda, a laissé entendre que les négociations pourraient reprendre dès aujourd’hui. «Le M23 voyage aujourd’hui à Kampala et la délégation du gouvernement (congolais) est déjà ici», a-t-il dit. «Nous espérons pouvoir passer aux choses sérieuses demain.» En décembre, le M23 et les autorités de Kinshasa se sont déjà retrouvés à Kampala pour une première tentative de discussion. Mais les pourparlers, extrêmement laborieux, n’avaient porté que sur des questions de procédure ; aucun des problèmes de fond n’avait été abordé.
 

Categorie(s): international

Auteur(s): AFP

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..