Réunion du G20 : La BAD prend la défense du continent noir

Elwatan; le Samedi 21 Mars 2009
1

Le continent noir devrait avoir voix au chapitre lors du sommet du G20 prévu le 2 avril prochain en
Grande-Bretagne.

C'est le sentiment et surtout la revendication de
Donald Kaberuka,
président de la Banque africaine de développement (BAD).
Ce dernier a exhorté, hier soir, le G20 à inclure le continent africain dans les plans de relance de l'économie mondiale.
«Nous serions très
inquiets si, au cours
du G20, le développement n'était pas inclus dans le processus de résolutions des problèmes de la finance, associé à ceux de l'économie», a
estimé le président de la BAD lors d'une conférence de presse, à Genève.
«Nous ne pouvons imaginer un plan de relance de l'économie mondiale qui ignore les pays africains», a-t-il ajouté, faisant
savoir que le continent comptait à lui seul 900 millions de personnes.
«Nous pensons que nous faisons partie de la solution à la crise», a-t-il indiqué, non sans défendre l'idée que le continent devait être mieux intégré au processus de discussions internationales.
Sur le continent noir,
seule l'Afrique du Sud a pu accéder au gotha des 20 premières économies mondiales qui se réuniront le 2 avril à Londres afin de trouver des solutions de rechange à la crise économique.

«La crise nous atteint et frappe très fort», a encore noté Donald Kaberuka,
pour qui «le produit intérieur brut du continent ne dépassera pas 3,5% cette année».
Les pays d'Afrique ont réalisé un taux de croissance de l'ordre de 5,4% en 2008.
Le président la BAD a salué, par ailleurs, la proposition du patron de la Banque mondiale, Robert Zoellick, de créer un fonds pour soutenir les pays les plus vulnérables.
Ledit fond serait pris à hauteur de 0,75% sur les plans de sauvetage globaux.
Cette mesure «générait, selon nos calculs, 15 milliards de dollars», a estimé Donald Kaberuka, qui a appelé les donateurs
à «tenir» leurs engagements en matière d'aide au développement, et notamment celui de doubler l'aide envers l'Afrique.

Categorie(s): economie

Auteur(s): R. E.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..