Salon international du livre d’Alger : L’ANEP dévoile ses nouvelles publications

Elwatan; le Mardi 27 Octobre 2015
1


En prélude à la tenue de la 20e édition du Salon international du livre d’Alger (Sila) du 29 octobre au 7 novembre prochain à la Safex des Pins Maritimes, une conférence de presse a été animée, lundi matin, au niveau de la direction générale de l’Anep par, respectivement, le  président directeur général de l’Anep, Djamel Kaouane, la directrice des éditions Quipos, Asia Baz, et par certains consultants et conseillers, dont entre autres le journaliste et écrivain Mohamed Belhi et le libraire Sid Ali Sakhri. Dans son allocution d’ouverture, le directeur de l’Anep a soutenu que la tenue du salon international du livre d’Alger est une occasion pour afficher les nouvelles ambitions de l’Anep sur le plan de l’édition. 

«L’Anep, dit-il, est déterminée à reconquérir sa  place dans le domaine de l’édition. Nous allons nous ouvrir à la société, notamment aux jeunes auteurs, ainsi qu’à la littérature algérienne dans toute sa diversité. Nous allons également nous investir dans le livre numérique (e-book). Nous allons aussi être  présents prochainement au niveau de deux librairies.» Ainsi, l’Anep sera présente au Sila avec 23 nouveaux titres, dont quatre en langue arabe.

Plus de 600 titres dans les trois langues, arabe, français et tamazigh, seront également exposés au Sila sur un catalogue riche de 753 titres. Le livre dans sa diversité sera exposé, dont entre autres le roman, le livre de jeunesse, les beaux livres, l’histoire. L’invité d’honneur de l’Anep pour ce 20e Sila n’est autre que l’homme politique altermondialiste et sociologue suisse, Jean Ziegler.

Parmi les grands rendez-vous de cette manifestation livresque, figurent notamment une journée spéciale dédiée  à la cause palestinienne et au Sahara occidentale, ainsi qu’une journée consacrée aux jeunes talents algériens. De même que sera présenté durant le salon le roman inachevé du regretté journaliste Kheireddine Ameyar.

Comme chaque année, l’Anep rendra hommage à des personnalités connues du monde livresque. Pour cette édition 2015, cinq hommages posthumes seront rendus à Cheikh Moulay Touhami, Jean Lacouture,  François Maspéro, Chantal Lefèvre et l’abbé Alfred Berenguer. 

Le  directeur de l’Anep, Djamel Kaouane, a annoncé  que l’Agence va entreprendre un travail de longue haleine. Il s’agit de répertorier et de protéger tout le patrimoine qui a été écrit sur l’histoire de l’Algérie, aussi bien par des écrivains algériens qu’étrangers. De son côté, la toute nouvelle directrice des éditions Anep a indiqué que l’entreprise a institué une nouvelle charte pour le livre. «Si cette année nous allons présenter 23 titres au Sila, l’année prochaine nous irons vers une diversification aussi bien sur la langue que sur les thèmes», argue-t-elle. Pour sa part, Sid Ali Sakhri rappelle que l’Anep a choisi un nouveau slogan : «De l’auteur au lecteur».

En dehors d’un catalogue assez riche et  d’un réseau de distribution assez performant, l’Anep inaugurera d’ici quelques mois deux librairies avec un minimum de 4000 titres et une dizaine d’exemplaires par titre. «Nous avons rédigé, indique-t-il, une convention avec l’ensemble des libraires algériens.

Ces derniers peuvent travailler avec nous, avec l’exigence que le livre soit distribué partout. Là, nous allons mettre le paquet  sur chaque ouvrage. Celui-ci sera suivi d’une présentation et d’une vente-dédicace à travers  tout le réseau des libraires». Sid Ali Sakhri ajoute que le stand de l’Anep  s’est paré d’un nouveau look. En dehors de l’ensemble des titres exposés, il y aura un espace réservé à la maison de l’écrivain. Il s’agit d’une sorte de portes ouvertes sur l’édition de l’Anep.

«Beaucoup de gens, révèle Sid Ali Sakhri, ont des manuscrits et ne connaissent pas le chemin des éditeurs. On récupère ces manuscrits que nous allons traiter juste après le salon dans des conditions professionnelles». Il est à noter, par ailleurs, qu’afin de promouvoir la production littéraire, l’Entreprise nationale des arts graphiques (ENAG) et l’Agence nationale de l’édition et de la publicité sont co-organisateurs du prix Assia Djebar.






 

Categorie(s): culture

Auteur(s): Nacima Chabani

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..