Santé et réforme hospitalière : Un plan de charges bien rempli

Elwatan; le Mardi 8 Janvier 2008
24528

Invité du forum hebdomadaire de la radio régionale, Abdenacer Dameche, directeur de la santé de la wilaya de Constantine, a affirmé, en réponse à la question de l’un des pères des victimes de la circoncision collective d’El Khroub, qui soulevait la question de la prise en charge de ces enfants, selon lui, inexistante, que « ces derniers bénéficient actuellement d’un suivi psychologique».
Et de préciser qu’ « il fera tout ce qu’il pourra pour eux, mais dans le strict cadre de ses responsabilités». Abordant la question de la nouvelle carte sanitaire, le directeur de la santé dira qu’il s’agit de la création d’établissements publics de santé de proximité (EPSP), qui seront, selon lui, incessamment opérationnels. Ces établissements, expliquera A. Dameche, sont dotés d'une autonomie financière et d’une personnalité morale. Régie par le décret exécutif n° 07-140 du 19 mai 2007, cette nouvelle carte sanitaire s’articule autour de la décentralisation de la gestion des polycliniques des hôpitaux. Dans ce cadre, il a été procédé, la semaine passée, à l’installation officielle des deux directeurs des établissements publics de santé de proximité de Mentouri et de Ben M’hidi.
Le premier EPSP couvre les polycliniques de Daksi, les Mûriers, Boumerzoug, Gammas, Emir Abdelkader et Zouaghi. Quant au second, il englobe les polycliniques de Filali, Abbane Ramdane, Ben M'hidi, Boussouf, Boudraâ Salah, Sidi M'cid, Mrimech et Benamira. Cette réorganisation touchera également les secteurs sanitaires d’El Khroub et de Zighoud Youcef. Deux EPSP au niveau du premier secteur, à El-Khroub ville et à Aïn Abid, et deux autres au 2e, à Zighoud Youcef et à Hamma Bouziane. Le directeur de la santé de la wilaya de Constantine a parlé également de l’opération de transformation des salles de soins en polycliniques ; opération qui a débuté en 2007, et qui se poursuivra durant le premier semestre de cette année 2008.A. Dameche affirme, en ce sens, que 14 salles de soins ont été transformées jusque-là en polycliniques.
Par ailleurs, l’invité du forum annonce que les cités les Mûriers, Sissaoui et Boumerzoug seront dotées de polycliniques chacune avant l’été prochain. Même chose pour la nouvelle ville Massinissa et la commune de Aïn Smara, alors que Ali Mendjeli, affirme-t-il, bénéficiera cette année d’un centre de transfusion sanguine.

Categorie(s): constantine

Auteur(s): Selma B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..