Scolarité difficile à Aghbalou

Elwatan; le Mercredi 2 Janvier 2013
1


L’unique bus affecté par l’APC n’arrive pas à remplir sa tâche convenablement. Les 100 élèves doivent se pointer dès 06 heures du matin à l’arrêt, été comme hiver, pour arracher une place dans le bus. Sinon, ils doivent parcourir une distance de près de 4 km à pied pour arriver au CEM Lounis Bouriah, situé à Ivahlal, une autre bourgade dépendant d’Aghbalou. «Les garçons préfèrent généralement céder leur place aux filles dans le bus. Ainsi, ils parcourent le long chemin à pied vers le CEM», dira un parent d’élève. Ce qui est constaté aussi, c’est le nombre important des élèves qui ont abandonné les études.

La plupart ont moins de 15 ans. Cela est dû, explique un autre parent d’élève, aux conditions difficiles de scolarité. Toujours dans le domaine scolaire, les écoliers du primaire Meziane Garroute d’Ighil Ouchekrid, souffrent de la mauvaise qualité des repas de la cantine scolaire. «Un morceau de pain et un œuf ou une portion de fromage, c’est le repas proposé aux élèves», dit un membre de l’association du village, qui réclame l’intervention des autorités concernées, celles du secteur de l’Education et l’exécutif communal.

Categorie(s): bouira

Auteur(s): Omar Arbane

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..