Sétif en bref

Elwatan; le Mardi 21 Fevrier 2012
1


-Le 3e colloque Messaoud Zeghar pour le 1er mars

Le colloque Messaoud Zeghar, le 3ème du genre, consacré à l’œuvre et à la vie  de ce grand moudjahid aura lieu la 1er mars prochain, a-t-on appris auprès du responsable des activités culturelles et sportives au niveau de l’APC. L’on apprend que tout est fin prêt pour accueillir ce grand évènement auquel prendra part des historiens nationaux et étrangers, des personnalités politiques et militaires connues, des moudjahidine de la première heure, notamment ceux qui l’ont côtoyé durant son long itinéraire de militant de la cause nationale. Il convient de signaler qu’une commission installée depuis des mois s’est attelée à la mise en place d’un vaste et riche programme à la mesure de cet événement.                                                      

-Des maisons sans gaz à Boutaleb et El Hamma

Des dizaines d’habitants des communes de Boutaleb et El Hamma, au sud de la wilaya, sont mécontents d’être exclus du raccordement au gaz naturel, récemment mis  en service dans cette partie déshéritée de la wilaya. La raison de l’exclusion de ces habitations, est, nous dit on, due à leur emplacement sous des câbles électrique de haute tension, ce qui représente un grand danger pour leurs occupants. Les multiples requêtes de ces «recalés» ont trouvé écho. En effet, une correspondance  de la wilaya a été adressée à tous les P/APC, afin de tout entreprendre pour déplacer ces câbles et faire profiter tous les citoyens du gaz naturel.                                                  

-Des routes impraticables à El M’roudj

Des routes impraticables, des risques d’inondation à cause de l’obstruction des voies d’assainissement et l’absence d’éclairage public, sont autant de problèmes qui suscitent la colère des habitants d’El M’roudj, un village relevant de la commune de Dhraâ Kebila, à plus de  70 km au nord de la wilaya. Avec ses 3500 habitants, cette localité n’est pas raccordée au gaz naturel ; ses habitants trouvent moult difficultés à se procurer une bouteille de gaz butane. L’absence d’infrastructures de loisirs, telles une maison de jeunes et une salle d’Internet, pénalise les jeunes, plus que jamais exposés aux effets pervers de l’oisiveté.                                                                         
 

Categorie(s): setif

Auteur(s): Azza R. / Benabdallah A.Leïla Benani

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..