Sétif : Histoires de VRD

Elwatan; le Jeudi 22 Octobre 2015
98807


Pour une question de voirie et réseaux divers (VRD) qui n’a pas été prise en charge à temps, des centaines de familles, ayant pourtant obtenu leur «affectation», devront encore «patienter» pour prendre possession de leurs biens «abîmés» par les conditions atmosphériques et la main de l’homme.

L’inventaire des logements pris en otage par une administration défaillante nécessiterait des tomes d’une encyclopédie, mais on se contentera de quelques échantillons faisant du surplace à Aïn Oulmène, Aïn Arnat, Bir El Arch, El Eulma, S’fiha, pour ne citer que ces sites. Pour connaître l’avis du maître d’ouvrage, à savoir l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI), nous nous sommes adressés (par fax) à son premier responsable.

«L’OPGI a deux projets de 500 logements RPHP chacun, à Ouled Saber, et les VRD sont en cours de réalisation», souligne le directeur dans sa correspondance du 29 septembre 2015 (Réf 6126/SD/2015).

L’avis du chef de la daïra de Guedjal  est  tout autre : «Sur un programme de 2000 logements, on vient d’établir la liste de 362 bénéficiaires. Celle-ci sera finalisée la semaine prochaine, et ce, après étude des recours déposés.

Les retards enregistrés dans l’attribution d’une bonne partie du programme sont liés au non-lancement  des VRD à la charge de l’OPGI et de la DUC».

Sollicité par de nombreux citoyens sur des charbons ardents, nous nous sommes rendus à Ouled Saber où on a constaté que les travaux inhérents aux VRD des 500 logements (R+1 et R+2) RPHP, jouxtant la mosquée Billel Ibnou Rabah, n’ont pas été lancés (voir photo), au grand regret  des citoyens concernés qui devront  prendre leur mal en patience de longs mois encore.

D’autant plus que la réalisation de la voirie et du parking, des réseaux d’adduction d’eau potable et d’assainissement et de l’éclairage public, n’est pas une mince affaire.

Il convient de préciser que les 500 appartements en question, qui sont achevés depuis plus de trois ans, ont  fait l’objet  de cinq visites de l’actuel et du précédent wali de Sétif.

Paradoxalement, le problème reste posé.

Pour le même motif, les 2000 logements Assur-Immo (location-vente) réalisés au niveau du plateau d’El Bez, sont fermés. Afin de régler ce problème de VRD qui n’en finit plus,  l’opération vient d’être confiée à une entreprise publique  contre  un chèque de 550 millions de dinars. 
 

Categorie(s): setif

Auteur(s): Kamel Benelkadi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..