Sidi Saïd : «Notre candidat est Si Abdelaziz»

Elwatan; le Lundi 16 Mars 2009
1

Apparemment, Sidi Saïd est un grand impatient, ou du moins il n'aime pas se voir «dépassé», aux sens propre et figuré du terme.

En tout cas, il l'a clairement démontré hier, lors de son déplacement à Skikda, où il a tenu à déclarer officiellement son soutien au candidat Bouteflika. «Je voudrais au préalable, à partir de Skikda, exprimer le soutien de l'UGTA et de l'ensemble des travailleurs algériens au président Bouteflika.» Tel était le prélude de l'intervention du patron de l'UGTA faite devant les représentants des travailleurs à la salle Aïssat Idir, dans une ambiance purement électorale. Après la déclaration de soutien, il a demandé «au nom du secrétariat national» aux travailleurs de voter massivement lors du prochain scrutin «en faveur de Bouteflika, le candidat des travailleurs». Il fera un long flash-back qu'il limitera à l'entame des mandats de Bouteflika, faisant la genèse des «acquis» cumulés entre 1999 et 2009, martelant : «Souvenez-vous des années 1990 quand les citoyens vivaient dans la peur du terrorisme !»

Une entrée en matière qui lui permettra de mettre en valeur «la réconciliation nationale qui reste la première victoire du président». Selon lui, la quiétude retrouvée a permis au pays de vivre le développement de plusieurs secteurs et aux travailleurs de bénéficier de certains avantages. «Les augmentations salariales sont estimables», a-t-il déclaré en citant les cas des employés de Sonatrach, de l'enseignement, de la santé, les dockers... «Je défie quiconque oserait dire qu'il n'a pas été concerné par ces augmentations. La moyenne des hausses dans le secteur public avoisine les 25%», a-t-il ajouté. Il fera presque le même constat pour le secteur privé, la Fonction publique et les retraités, se permettant même de promettre d'autres acquis «après les élections».

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Khider Ouahab

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..