Souk Ahras : Deux familles à la rue

Elwatan; le Dimanche 19 Fevrier 2012
1


Les dernières intempéries ont failli provoquer le pire à cause d’énormes effritements et fissures qui étaient visibles à l’oeil nu bien avant le sinistre. Les victimes qui sont hébergées par des âmes charitables depuis près d’une semaine, ont sollicité les responsables locaux pour un logement provisoire. Leurs démarches sont restées sans écho. «Nous croyions que les autorités publiques doivent veiller à la sécurité des citoyens dans les cas de force majeure, et ceci en est une», nous lance une femme sinistrée. Et d’ajouter: «Nous avons évité le pire grâce à la mobilisation de nos voisins; la bâtisse qui donne sur la rue nous expose à des dangers multiples». Les services de la daïra, l’APC, l’APW, la DAS et les députés en fin de mandat, en ont-ils eu vent .               
 

Categorie(s): actu est

Auteur(s): Abderrahmane Djafri

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..