Sport militaire : Un segment du sport national

Elwatan; le Jeudi 29 Octobre 2015
98901


Elle l’a fait une première fois en 2011 sous la direction de Abderrahmane Mehdaoui et elle a réédité la performance en 2015 avec Younès Ifticène à la tête de la sélection.Ces deux résultats témoignent de la bonne santé du sport militaire.

Le général-major Mokdad Benziane a été l’architecte de cette réussite. Modeste, l’intéressé ne tire pas la couverture à lui : «Ces excellents résultats témoignent de l’engagement des autorités militaires en faveur du sport et de la jeunesse. Nos athlètes sont placés dans d’excellentes conditions pour réaliser les objectifs fixés.

Le travail s’effectue dans la discrétion, sans tapage. Lors des grands rendez-vous, comme ceux de Rio (2011) et Séoul (2015), nos athlètes étalent leurs qualités et leur savoir-faire devant des adversaires formés dans les plus grands clubs européens, américains et asiatiques.»

Le sport militaire complète parfaitement les autres segments du sport national. Les athlètes militaires se préparent régulièrement avec leur encadrement et sont ensuite autorisés à jouer dans les compétitions nationales.

Cette double appartenance fait beaucoup de bien aux bidasses. Sur le sujet, le général-major Mokdad Benziane indique : «Il y a quelques années, nous avons mené une profonde réflexion sur les moyens à mettre en œuvre pour favoriser le rendement et la performance de nos sportifs.

Tous les jeunes qui défendent les couleurs de l’Algérie dans les compétitions du sport militaire sont liés par contrat avec l’Armée nationale populaire (ANP). Ils partagent leur temps entre les entraînements avec l’encadrement technique et administratif de l’armée et les compétitions avec leurs clubs respectifs. En l’espace de 4 ans, avec des effectifs totalement renouvelés, l’équipe nationale militaire a remporté deux titres mondiaux. Il ne faut pas croire que le football est la seule discipline qui bénéficie de notre attention. Le cross-country nous a procuré une immense satisfaction en remportant, pour la troisième fois consécutive, le titre de champion du monde.

Cette performance permet à l’Algérie de garder définitivement le trophée Habib Bourguiba mis en jeu en 1967 et qu’aucun pays avant elle n’a remporté 3 fois. Le sport militaire se porte bien, comme l’attestent ses résultats dans toutes les compétitions.» Les derniers Jeux mondiaux organisés à Séoul, en Corée du Sud, ont donné la preuve de la bonne santé du sport militaire algérien, particulièrement en football, où la compétition était très relevée, selon le témoignage du coach Younès Ifticène qui s’est déclaré «franchement impressionné par le niveau et la qualité du jeu développé par toutes les équipes participantes».

Dans le tournoi du jeu à onze, l’Algérie a tout écrasé sur son passage, comme en témoigne son parcours sanctionné par un sans-faute :  5 matchs, 5 victoires. Tour à tour Qatar (2-1), les Etats-Unis (5-0), la France (1-0), la Corée du Sud (3-2) et Oman (2-0) en finale ont fait les frais de la supériorité des joueurs algériens qui ont évolué à 10 en finale pendant plus d’une heure de jeu.

Au retour au pays, les responsables du sport militaire ont procédé à une analyse de la compétition en Corée du Sud pour préparer (déjà) la future compétition programmée en 2019 en Chine.

Le général-major Mokdad Benziane, appelé depuis à d’autres fonctions dans la hiérarchie militaire, reste optimiste quant à la bonne tenue des athlètes lors des prochains événements sportifs.

«Notre stratégie et notre vision en matière de sport seront maintenues pour accroître les performances de nos sélections représentatives. Les athlètes continueront à bénéficier de la prise en charge, se prépareront toujours dans d’excellentes conditions dans un climat serein et propice pour la réalisation de grandes performances. C’est un devoir vis-à-vis de notre jeunesse», conclut l’homme qui a été à la base des réussites de 2011 et 2015. 

Categorie(s): sports

Auteur(s): Yazid Ouahib

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..