Stades de Baraki et Douéra : Les travaux accusent du retard

Elwatan; le Samedi 18 Fevrier 2012
1


Censés être livrés fin 2013, ces deux infrastructures accuseront, vraisemblalement, du retard eu égard au taux, relativement modeste, d’avancement des travaux réalisés jusque-là. «Les travaux du nouveau stade de Baraki (40 000 places), pour lequel l’Etat a débloqué une enveloppe de 10 milliards de dinars, enregistre un taux d’avancement de 35%, alors que celui de Douera n’en est qu’à seulement 10%», selon le responsable du service de l’investissement à la direction de la jeunesse et des sports de la wilaya d’Alger (DJSL), Hakim Mokhtari. Une situation qu’explique la directrice adjointe du projet rencontrée sur le chantier par des contraintes liées à la nature du sol, ayant nécessité des travaux préalables.

«Les travaux de réalisation du stade de Baraki ont connu certes un retard, mais tout cela est dû, essentiellement, à l’instabilité de l’assiette du terrain puisqu’il fallait creuser jusqu’à 60m de profondeur pour entamer ensuite les travaux des semelles aujourd’hui totalement achevés», a-t-elle précisé à l’APS. La responsable de la société chinoise de Construction engineering group (CRCEG), chargée du projet, a réaffirmé néanmoins la détermination de son entreprise à terminer le projet dans les délais. «Nous avons achevé les gradins supérieurs du stade, soutenus par 980 pieux, alors que les travaux sont en cours pour la réalisation des gradins inférieurs. Il ne reste qu’a terminer 74 pieux sur les 551 que compte cette tribune», a-t-elle précisé.

La société chinoise de construction engineering group (CRCEG), qui travaille depuis le mois de janvier 2012 sous la conduite d’un bureau d’étude français chargé du suivi, a fait répartir le chantier du stade de Baraki en quatre zones de chantier (Est-Ouest-Nord-Sud). Pour ce qui du stade olympique de Douéra (40 000 places), dont le coût global des travaux est estimé également à 10 milliards de dinars, le responsable du service de l’investissement à la DJS d’Alger a indiqué que le taux d’avancement a atteint les 10% seulement. «Concernant le projet de Douéra qui a démarré en avril 2010, l’assiette de terrain devant l’accueillir n’a pas été dégagée à temps et il a fallu attendre deux ans pour entamer le chantier», a fait savoir Mokhtari Hakim.

«Après avoir réalisé les études techniques du sol, les travaux de réalisation de cette importante enceinte ont atteint les 10%, et la société chinoise chargée du chantier enregistre une cadence du travail assez acceptable», a-t- il précisé.
Pour ce qui est des délais fixés par les sociétés chinoises chargées de réalisation pour la réception des stades olympiques de Baraki et Douéra, le même responsable a indiqué que la «livraison des deux projets est prévue normalement pour fin 2013».

Categorie(s): sports

Auteur(s): APS

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..