Statut quo aux moulins «frères Khettal»

Elwatan; le Lundi 11 Avril 2011
1


Les travailleurs des moulins «frères Khettal» ex-Pélegrin à Tiaret observent depuis voilà dix jours une grève du travail pour exiger certaines revendications, dont «le relèvement des salaires et le paiement d’une prime de 10%», entre autres, que le repreneur et patron de la Sarl Ikhlas, Youssef Metidji considère comme «illégales». Hier, nous avons rencontré une quinzaine de travailleurs adossés sous le préau des moulins, situés au niveau de la cité dite «la Gare» avec,  accrochés dessous, des banderoles de fortunes où il est évoqué «la hogra et le désintéressement de la direction du groupe ERIAD-Tiaret». Sur les 51 travailleurs en activité dans les moulins, 39 se seraient déclarés en faveur de la grève, ont tenté de nous expliquer certains d’entre eux hier.

Privatisation

Depuis sa cession par le CPE, il y a quatre ans, 20 autres travailleurs ont fait valoir leurs droits à la retraite. En dépit des réticences et des levées de boucliers, le bilan de la privatisation devrait en tout cas se faire un jour.
La situation nous a valu de contacter à nouveau les principaux concernés afin de donner leur version des faits. Selon le P-DG du groupe ERIAD «l’affaire ne concerne plus la direction puisque les moulins sont gérés par un repreneur». Bien plus, M.Tahar nous fait savoir que, «saisie sur certaines revendications, la justice s’est déjà prononcée», allant même jusqu’à évoquer la stricte application de l’article 45 de la loi 90/11. Selon ce responsable «les travailleurs avaient la possibilité de saisir l’inspection du travail et pourquoi pas la justice s’ils s’estiment lésés». M.Metidji Youssef, lui aussi saisi, a réitéré sa position déjà affichée et reprise dans un précédent papier à savoir que «les portes du dialogue sont ouvertes».              

Categorie(s): tiaret

Auteur(s): Fawzi Amellal

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..