Stockage des données : HP à l'heure de la virtualisation

Elwatan; le Samedi 21 Mars 2009
1

HP annonce deux nouvelles solutions de virtualisation du stockage qui changent l’équation économique des infrastructures des entreprises, en réduisant les coûts et tirant profit des investissements existants.
Les nouvelles baies Hp Storage works enterprise virtual array 6400 et 8400 (EVA 6400/8400) ainsi que la nouvelle plateforme Hp Storage works san virtualization services 2.1 (SVSP 2.1) étendent un peu plus l’offre HP en matière de virtualisation du stockage. Ces solutions permettent aux entreprises de faire plus avec leur infrastructure existante en réduisant les besoins en capacités de stockage additionnelles. Les entreprises peuvent ainsi redéployer leurs ressources au profit de domaines-clés pour permettre à leur activité de croître dans un environnement économique difficile. Ces solutions Hp simplifient l’administration du stockage entre environnements virtualisés et environnements physiques.
Les DSI doivent aujourd’hui jongler entre la croissance exponentielle des volumes de données, la complexité croissante des centres de calcul et les besoins de leurs applications, tout en maximisant le retour de leurs investissements dans le stockage.

«Cette nouvelle génération de plateforme s’adresse essentiellement aux opérateurs télécom, aux banques et aux grandes entreprises type Sonatrach. Nous avons une base installée de baies EVA depuis 2001. La grande problématique dans la partie stockage, c’est que l’on gère plusieurs environnements ce qui est lourd et coûte beaucoup d’argent. Avec ce produit, on gère un seul environnement (capacité de stockage à gérer)», a souligné Riad El Mansali, directeur général d’Hp El Djazaïr. Une étude réalisée par IDC estime que l'information numérique produite dans le monde surpasse désormais les capacités de stockage. Heureusement, deux facteurs pallient l’écart entre production et stockage. D'une part, l'espace de stockage est de moins en moins onéreux, ce qui assure une production régulièrement en croissance.

D'autre part, tous les contenus numériques ne sont pas destinés à être conservés sur de longues périodes. E-mails, appels téléphoniques numériques ou vidéos de caméras de surveillance ont ainsi une durée d'existence courte. Les directions informatiques seront contraints de revoir leur système de stockage de façon à les adapter au mieux à leur données, et de prendre en compte, dans la foulée, des problématiques d'espace et de consommation d'énergie.
Si HP s’intéresse au stockage sur le marché algérien, ce n’est pas pour faire simplement bonne impression. Il tient compte d’un certain nombre de facteurs : les entreprises algériennes continuent de produire des données à un rythme toujours élevé. De même, les particuliers internautes, eux aussi, déversent des torrents d'images, de photos, de blogs et de vidéos via Internet sur les systèmes d'hébergeurs. Et toutes ces données, il faut bien les stocker quelque part.

Categorie(s): epoque

Auteur(s): Kamel Benelkadi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..