Timimoun au rythme de la fête : Des festivités et une histoire

Elwatan; le Mardi 17 Mars 2009
1

La région de Timimoun vit encore, après une semaine de la célébration de l’anniversaire de la naissance du Prophète, au rythme des festivités, auxquelles prennent part de nombreux visiteurs qui se rassemblent comme à chaque année dans la zaouïa de Sidi El Hadj Belkacem.
Comme le veut la tradition, les petits-fils de cheikh Belkacem, au nombre de 12, accueillent les délégations venues célébrer le Mawlid Ennabaoui chez eux avant le coucher du soleil. Ce rituel de célébration du Mawlid Ennabaoui revêt une signification profonde chez les habitants de cette région qui ont de tout temps considéré cette zaouïa comme un lieu de pacification et d’unification des rangs des tribus de la région.
Cela témoigne des efforts consentis par cheikh Sidi El Hadj Belkacem durant le 17e siècle, lorsqu’il a réussi à réconcilier les deux arouchs de Behamed et de Sofiane restés longtemps ennemis suite à un malentendu. C’est grâce au cheikh de cette zaouïa, qui a regroupé les notables de la région et les chefs d'autres zaouïas et imams détenant chacun d’eux l’emblème de sa zaouïa, qu’une rencontre historique a eu lieu sur place. Cette réconciliation a coïncidé avec la célébration du Mawlid Ennabaoui, ce qui a conféré plus d’ardeur aux festivités avec l’affluence des visiteurs de toute la région du Touat, du Gourara et de Tadmaït sur la zaouïa de Sidi El Hadj Belkacem. Cette manifestation a d’ailleurs pris de l’ampleur avec une participation intense des délégations et des cheikhs de zaouïas des différentes régions du pays et même de l’étranger. Malgré l’exiguïté du lieu où se sont rassemblés les visiteurs, ce sont plus 20 000 personnes munies de drapeaux de leurs zaouïas qui s’y sont rencontrées. Les visiteursa se retrouvèrent, après ces cérémonials, à proximité de la zaouïa de Beni Mehlal, qui est une section de la zaouïa de Sidi El Hadj, pour accomplir la prière du Maghreb avant de reprendre le chemin du retour. D’autres festivités sont programmées aussi au cours de cette journée à zaouïa Kounta et à Beni Abbès
(Béchar) à cette même occasion et partout à travers les ksour de la wilaya.

Categorie(s): epoque

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..