Transport ferroviaire de banlieue : Plusieurs projets sur rails

Elwatan; le Dimanche 22 Mars 2009
30417

Bon nombre de nouveaux projets et autres opérations de réhabilitation en matière de transport ferroviaire sont en cours de réalisation. Cette démarche s’inscrit, selon le directeur du projet de l’aménagement de la banlieue algéroise, «dans une vision globale qui vise le désengorgement de la capitale, en favorisant le transport de masse, notamment par le train, tout en offrant aux usagers des conditions de voyage nouvelles et attractives».

Il a été réalisé, dans le sillage de cette action plénière, la nouvelle ligne qui sert d’évitement de la ville d’El Harrach et qui relie Oued Smar à Gué de Constantine, ainsi que la gare de Dar El Beïda dédiée au transport de marchandises, «et qui est en voie d’achèvement», nous précise-t-on.
Par ailleurs, il a été procédé, apprend-on auprès du même responsable, à la délocalisation vers l’est de la gare de triage du caroubier, où on s’attelle, présentement, à réaliser les ateliers de maintenance des rames automotrices. D’autres projets lancés par la SNTF concernent l’aménagement et la réhabilitation de la gare d’Alger ainsi que de ses voies adjacentes. La gare du Hamma connaîtra, quant à elle, l’implantation d’une gare centrale et un bâtiment pour les voyageurs à la place des ateliers de maintenance qui ont été transférés à Rouiba. Au caroubier, des travaux sont sur le point d’être lancés pour la réalisation d’un pôle d’échange intermodalités qui va faire jonction avec les trois types de transport, à savoir le tramway, le train et les autobus.

En outre, dans le but d’assurer une plus grande fluidité de la circulation, il sera procédé à l’aménagement des voies au niveau d’El Harrach, ainsi qu’à la réalisation d’une desserte qui prendra le départ à partir de la gare de l’Agha et aboutira à l’aéroport en passant par Bab Ezzouar. Vers l’ouest, en plus des travaux de réaménagement des voies et des gares de Birtouta, Blida et d’El Affroun, il est question de réaliser 23 km de rails qui desserviront les communes de Birtouta, Tassala El Merdja, Douéra, la nouvelle ville de Sidi Abdellah pour aboutir à Zéralda.
En vue également d’augmenter la fréquence des trains de banlieue, notre source indique qu’il sera réalisé quatre voies au niveau des deux principales destinations, à savoir Thénia et El Affroun. Deux voies seront dédiées exclusivement aux grandes lignes, les deux autres voies aux lignes de la banlieue algéroise.«Ces agencements seront accompagnés par d’autres aménagements tels que les parkings, dans le but d’encourager et de fidéliser le voyageur», soutient notre interlocuteur. Bien que ces nouvelles dispositions soient tout à fait louables, il n’en demeure pas moins que leur étendue reste limitée. Avec l’explosion démographique de ces dernières années, des régions devraient être desservies par le train pour diversifier les moyens de transport, d’autant plus que dans un passé récent le rail arrivait dans certaines localités d’Alger telles que Aïn Taya, Bordj El Bahri ou encore Meftah et Hammadi.

Categorie(s): alger

Auteur(s): Saci Kheireddine

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..