Troisième session du Comefa : Signature de huit accords au menu

Elwatan; le Lundi 26 Octobre 2015
1


Au menu, la signature d’au moins huit accords bilatéraux. En plus des secteurs des transports et de l’agriculture concernés par plusieurs projets de partenariat, l’Algérie et la France devraient signer un accord autour de la régulation et de la protection de la propriété intellectuelle. Au-delà du renforcement des relations économiques, industrielles et commerciales, le Comefa semble permettre à la diplomatie algérienne d’imposer certains choix allant dans le sens d’un partenariat gagnant-gagnant.

Ainsi, un accord de coopération sur la mobilité des jeunes diplômés entre les deux pays sera cosigné par les ministères des Affaires étrangères des deux pays, Ramtane Lamamra et Laurent Fabius. Cela permettra plus de fluidité dans le transfert des savoirs, des expériences et de la technologie, certainement au grand bénéfice de notre pays. La séance plénière du Comefa, installé depuis 2013, sera coprésidée par Ramtane Lamamra, Abdessalem Bouchouareb et leurs homologues français, Laurent Fabius et Emmanuel Macron.

Les travaux regrouperont, en plus des ministres, des représentants et des chefs d’entreprises algériennes et françaises qui ont entamé des partenariats bilatéraux dans les secteurs de l’industrie et du commerce. Mais avant l’économie, les deux représentants du gouvernement algérien auront la possibilité de s’exprimer sur des questions plus diplomatiques et politiques.

Ce matin, MM. Lamamra et Bouchouareb seront reçus à l’Elysée par le président français, François Hollande. On imagine que la discussion sera inévitable autour du mal traitement subi par le ministre de la Communication, Hamid Grine, à l’aéroport d’Orly le 17 octobre. En marge du Comefa, le ministre de l’Industrie et des Mines aura un programme très condensé.

Abdessalem Bouchouareb participera, en effet, aux rencontres sectorielles, coorganisées par Bachir Dehimi, responsable à la coopération industrielle et technologique algéro-française, et son homologue Jean-Louis Levet. Demain, M. Bouchouareb se rendra au siège du Medef, le patronat français, pour vendre le climat d’affaires en Algérie et présenter aux opérateurs économiques français les opportunités d’investissement dans notre pays en dehors du secteur des hydrocarbures. Il finira sa virée marketing parisienne par une visite au Sénat où se tiendront les «Journées France-Algérie sur la coopération industrielle et le développement durable».

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Ghezlaoui Samir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..