Une exposition prévue à l’Institut du monde arabe de Paris

Elwatan; le Lundi 26 Octobre 2015
1


Ce qui constituera une véritable iconographie historique de cette ville du sud-est algérien, fondée il y a plus de 2000 ans par les romains, et qui a connu le passage et l’influence de 23 civilisations tout au long de son Histoire.

Cette agglomération polyglotte, cosmopolite, relais et porte d’accès vers les immensités sahariennes a de tout temps été un centre culturel, politique et administratif jusqu’à l’arrivée des turcs.

Après l’occupation de l’armée française en 1844, elle est devenue la destination privilégiée des artistes-peintres et des photographes, des hommes de lettres et d’intellectuels qu’elle a fascinés. «Notre visée est de faire connaitre Biskra aux français et autres passionnés d’Histoire et d’art car elle recèle des richesses architecturales ainsi que des référents culturels universels de grandes importances.

Dès 1906, les frères Lumières, inventeurs du cinématographe, ont envoyé un opérateur à Biskra pour réaliser des courts métrages expérimentaux tant la lumière y est exceptionnelle et les paysages d’une beauté saisissante.

Elle est aujourd’hui un site d’exception pour un art contemporain algérien.», a déclaré, sur les ondes de la chaine 3, le professeur qui est aussi le commissaire de cette manifestation.

Celui-ci est en contact avec le ministère de la culture, des particuliers nationaux et des algériens de souches vivant en France pour recueillir le plus de supports iconiques relatives à Biskra.

De plus, il se félicite que Biskra connaisse ces dernières années un important essor en termes de développement de ses infrastructures hôtelières, de ses jardins publics et des parcs aqualudiques.

Cela la rétablira dans sa vocation de pôle touristique national et pourquoi pas international, espère-t-il de tout cœur.
 

Categorie(s): biskra

Auteur(s): Hafedh Moussaoui

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..