Union des forces démocratiques et sociales : Clash entre Mouldi Aïssaoui et Noredine Bahbouh

Elwatan; le Dimanche 19 Fevrier 2012
1


Un de ses membres fondateurs, Mouldi Aïssaoui, se retire. «J’informe l’opinion publique que je ne fais pas partie de cet espace politique. Je me retire de l’UFDS», déclare-t-il, accusant Noredine Bahbouh de vouloir accaparer le parti avant même la fin du congrès constitutif, dont les travaux ont eu lieu hier à Boumerdès.«Je suis déçu par ce que j’ai vu. J’étais plein d’espoir pour ce parti que j’imaginais exemplaire sur tous les plans et tous les points (…). Nous avons insisté lors de nos différentes discussions sur la nécessité de trouver de nouvelles méthodes de faire de la politique, pour intéresser les jeunes qui sont complètement déconnectés de la chose politique. Mais je constate qu’il y a des cachotteries mesquines et j’ai compris qu’on veut me mettre devant le fait accompli», dénonce-t-il. Selon lui, Noredine Bahbouh «a fait courir le bruit qu’il est président du parti alors qu’il est juste membre fondateur comme moi».

Contacté par nos soins, Noredine Bahbouh rejette les accusations de son adversaire : «Je ne me suis pas présenté en tant que président du parti. Je suis le président de la commission de préparation du congrès et c’est ce qui se fait dans tous les partis au monde. Mais je constate qu’il y a des gens qui sont venus pour prendre leur part du gâteau. Nous n’avons pas de gâteau à partager. La politique est un engagement difficile.» Noredine Bahbouh voit en le retrait de Mouldi Aïssaoui une volonté de casser l’UFDS. «Nous résisterons. Nous sommes 46 membres fondateurs», précise-t-il.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Madjid Makedhi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..