USM Annaba : Sur la corde raide

Elwatan; le Mercredi 18 Mars 2009
30357

L'USM Annaba est véritablement sur la corde raide après ses quatre derniers mauvais résultats, dont un nul face à L'ESS et une défaite face à la JSK, enregistrés successivement à domicile.
Les nombreux supporters espéraient que leur équipe allait remonter la pente à la faveur de son dernier déplacement à El Harrach pour une rencontre à huis clos. Il n'en fut rien. «Face à l'USMH, mes joueurs ont très bien joué. Ils ont raté beaucoup d'occasions nettes de scorer. Dommage, l'on avait compté sur cette rencontre pour regonfler le moral de la troupe», dira Abdelkrim Latrèche, l'entraîneur.
Il avait été recruté une semaine auparavant. Les mauvais résultats évoqués ont mis les camarades de Bouacida en fâcheuse posture. Ils sont même sous la menace d'une relégation. C'est dire que le moindre nouveau faux pas à domicile plongerait irrémédiablement les Usmistes dans les profondeurs du tableau. Et c'est ce faux pas que les dirigeants, dont le président du club, Aïssa Menadi, veulent éviter.

Telle est la mission de l'actuel coach qui, dès sa prise de fonctions, a établi un constat. Sa conclusion est qu'il doit, impérativement et rapidement, mettre un terme à la perméabilité du compartiment défensif et à l'inefficacité de sa ligne d'attaque. «J'ai trouvé une équipe psychologiquement faible, classée avant-dernière sur le plan défensif et offensivement l'une des plus faibles du championnat. Face à El Harrach, bien qu'elle ait été inefficace, l'équipe a positivement réagi dans l'organisation du jeu. Nous allons poursuivre nos efforts pour donner aux attaquants le goût du but. Nous espérons rebondir et nous relancer sérieusement dès la prochaine rencontre à domicile face au MC Saïda.

Je suis optimiste quant à la suite du championnat», explique Latrèche. A Annaba, on connaît l'attachement de ce technicien pour son club. Personne n'a oublié, tout au moins ceux qui n'ont pas la mémoire trop courte, le travail accompli par celui qui fit accéder, il y a deux saisons, les Annabis en division nationale.
Tout en remerciant les dirigeants de l'US Biskra et en particulier son président et celui de la section de l'avoir libéré pour Annaba, Abdelkrim Latrèche sait que dans ce dernier club sa mission sera délicate.

Categorie(s): sports

Auteur(s): D. A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..