USM Bel Abbès : Bras de fer dirigeants-Bira

Elwatan; le Mardi 3 Decembre 2013
81477


A l’issue de la confrontation avec le MCS, qui a fait perdre le fauteuil de leader du championnat de Ligue 2 aux Vert et Rouge, Abdelkrim Bira n’a pas manqué de dénoncer des entraves qu’il n’a pas explicitées et d’accuser certains dirigeants de «traîtres».
Ces graves accusations ont été formulées à l’intérieur de la salle de conférences du stade du 24 Février, envahie par des supporters furieux qui réclamaient le départ de Bira, après la série de résultats négatifs concédés face au MCS (1-1) et le NAHD (0-1).

Très en colère, Bira s’en est pris à certains dirigeants du club qui, selon lui, «ne voient pas d’un bon œil» le travail réalisé jusqu’alors à l’USMBA. Le président de l’USM Bel Abbès, Djilali Bensenada, a fait part, après ces déclarations, de son mécontentement vis-à-vis des propos tenus par Bira à l’issue de la précédente rencontre. «Des propos accusant des parties au sein du club de vouloir lui (Bira, ndlr) nuire pour l’empêcher d’accéder en fin d’exercice», a indiqué Bensnada à l’APS. «Je dois justement profiter de la reprise des entraînements dans l’après-midi d’aujourd’hui (lundi, ndlr) pour demander des explications à Bira sur les déclarations qu’il a faites.

Ce n’est pas avec ce genre de propos qu’on assure la sérénité exigée pour atteindre notre objectif», a-t-il ajouté. Selon Noureddine Bouchelaghem, membre de la SSPA/USMBA, les propos de Bira ne peuvent en aucun cas être passés sous silence. «Une réunion du conseil de la SSPA est prévue aujourd’hui (lundi, ndlr) pour tirer au clair cette affaire. Bira doit désigner clairement les gens qui veulent nuire au club et apporter des preuves tangibles, sinon il y aura des sanctions administratives à son encontre, et même des poursuites judiciaires», explique notre interlocuteur. Pour M. Bouchelaghem, l’entraîneur du club encourt des sanctions disciplinaires, comme le stipulent les articles 74, 78 et 79 des règlements généraux, s’il n’apporte pas des preuves concrètes pour étayer ses propos.

Le président de l’USM Bel Abbès, Djilali Bensenada, a, malgré cela, «renouvelé» hier sa confiance à l’entraîneur Abdelkrim Bira, toujours selon l’APS. «Certes, nous traversons un passage à vide depuis quelque temps, mais cela ne remet nullement en question l’avenir de l’entraîneur Abdelkrim Bira avec nous. Il continue donc de bénéficier de toute notre confiance», a-t-il précisé.

 

Categorie(s): sports

Auteur(s): Mammeri Abdelkrim

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..