Visite du ministre turc de l’énergie en Algérie : L’accord gazier au menu

Elwatan; le Samedi 5 Janvier 2013
73336


Celui-ci aura des entretiens avec le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, et le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal. Outre l’examen d’un certain nombre de questions économiques, les deux parties évoqueront la révision de l’accord pour l’exportation du gaz vers la Turquie. En visite en novembre dernier à Alger, Ahmet Davutoglu, ministre turc des  Affaires étrangères, avait annoncé que l’accord pour l’exportation du gaz algérien vers la Turquie sera revu et élargi à partir de 2014, date de son expiration officielle.

Le contrat gazier signé en 1994 avec la Turquie porte sur la livraison par l’Algérie de 4 milliards de mètres cubes de gaz naturel liquéfié (GNL) par an pendant 20 ans. M. Davutoglu avait rappelé que les besoins de la Turquie en gaz ont augmenté en raison de la croissance économique et de la demande croissante en gaz, appelée à quadrupler dans les dix prochaines années. Le ministre turc de l’Energie a confié le 21 décembre à la presse à Ankara que la Turquie cherche à augmenter la quantité de GNL en provenance d’Algérie à 6 milliards de mètres cubes pour un contrat couvrant une période de cinq à dix ans. Selon lui, les deux pays ont convenu pour 2013 d’un achat de GNL en spot portant sur un volume de 2,5 milliards de mètres cubes.

La Turquie veut également acheter 6 milliards de mètres cubes de GNL en provenance des Etats-Unis, mais ces achats ne seront pas effectués pendant trois ou quatre ans, déclarait-il. L’Algérie disposera à partir de 2014 de 60 millions de mètres cubes de capacités de liquéfaction de gaz naturel, contre 44 actuellement, grâce à la mise en service de deux nouveaux trains à Skikda et Arzew. Les échanges commerciaux entre l’Algérie et la Turquie devraient atteindre 10 milliards de dollars dans un proche avenir, contre 4 actuellement, a indiqué récemment le chef de la diplomatie turc.
La Turquie importe du gaz de l’Azerbaïdjan, de Russie, d’Iran, du Nigeria et d’Algérie pour un volume total de 51 milliards de mètres cubes.

Categorie(s): economie

Auteur(s): Hocine Lamriben

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..