Vols de câbles en cuivre : 20 millions de dinars de pertes pour Algérie Télécom

Elwatan; le Dimanche 19 Fevrier 2012
65054


L ’opérateur de téléphonie fixe et fournisseur de connexion Internet, Algérie Télécom, a la ferme intention de reconquérir, à l’horizon 2014, ses milliers de clients, perdus à cause des téléphones cellulaires. Réalisable à la faveur du nombre de plus en plus croissant de demandes de connexion à la toile à travers les provider Fawri, Easy ou Anis, cet objectif passe évidemment par la densification du réseau filaire téléphonique et la multiplication des offres de connexion à Internet à des prix étudiés.
On compte 20 651 domiciles connectés à Internet dans la wilaya de Biskra. Seulement 6 195 ont un débit de 1 MG. Il y a 110  cybercafés, 919 taxiphones et 6 521 bénéficiaires de la WLL.

Ces chiffres devraient tripler, voire quadrupler dans moins de trois ans car l’entreprise est en passe de mettre en place de nouvelles technologies de connexion au Net à haut débit telles qu’Anis+ et MSAN. «Les vols de câbles téléphoniques et les factures impayées hypothèquent sérieusement les projections et le développement de l’entreprise et lèse en premier lieu nos clients», se plaint le directeur de l’agence d’Algérie Télécom de Biskra, Imoussene Mohamed.  «Notre entreprise pâtit non seulement de la recrudescence des vols de câbles téléphoniques en cuivre, métal très recherché par les malfaiteurs, mais aussi des mauvais payeurs de factures de téléphone», a-t-il ajouté. Rien que pour l’année 2011, Algérie Télécom enregistre à Biskra plus de 20 millions de dinars de pertes du fait de ces vols principalement localisés sur 16 sites situés dans les quartiers d’El Alia et de Bab Dharb, ceux du chef-lieu et dans les communes de Sidi Okba et Ourlal.

L’autre objet de préoccupation pour la direction d’Algérie Télécom, celui des factures de téléphone s’élevant à 4 600 328, 68 DA non honorées par des entreprises et des administrations publiques, qui ne semble pas se régler à l’amiable.
Le recours à l’arbitrage de la justice est l’ultime recours pour l’opérateur national dont le service de contentieux reste ouvert tous les jours de la semaine, a précisé le responsable local d’Algérie Télécom.    
 

Categorie(s): biskra

Auteur(s): Hafedh Moussaoui

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..