Yacef Saâdi à Boumerdès : «Nous ne sommes pas encore indépendants»

Elwatan; le Jeudi 19 Mars 2009
1

«Nous n'avons pas encore eu notre indépendance et beaucoup reste à faire par vous, la génération d'aujourd'hui. Nous avons perdu deux générations durant la période post-indépendance sans rien faire», a déclaré Yacef Saâdi hier à Boumerdès, soulignant que l'Algérie n'a formé aucun savant depuis 1962.
Invité par les autorités locales pour assister à la cérémonie de la fête de la victoire, coïncidant avec le19 mars, le héros de la Bataille d'Alger estime que «rien n'est fait pour le moment par la génération de la période post-coloniale pour l'édification d'un véritable Etat». «C'est à vous qu'incombe la responsabilité de fonder et de construire le pays. Faites-le pour que nous puissions mourir en paix et avec une grande joie dans le cœur», a-t-il ajouté devant une assistance composée majoritairement de jeunes sportifs invités par la DJS pour assister aux festivités. Selon le commandant de la Zone autonome d'Alger, la construction du pays ne peut se faire que par une révolution scientifique. «Nous ne pouvons parler d'indépendance tant que notre pays continue d'importer des voitures et des avions. Si cela continue ainsi, nous risquons d'être colonisés comme l’a été l'Irak», a-t-il averti.
Évoquant le célèbre film La Bataille d'Alger, l'hôte de Boumerdès précise que c’est celui de tous les Algérien et que c'est grâce à ce film que l'Algérie est devenue plus connue dans certains pays. «Et c'est grâce à vos pères et vos frères que ce film a pu se faire, et il est le vôtre à tous», a-t-il déclaré.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Ramdane Koubabi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..