Abdelmalek Sellal à partir de Biskra:: «C’est grâce aux réformes politiques de Bouteflika que l’opposition peut s’exprimer»

Lesoir; le Jeudi 5 Decembre 2013
2

De notre envoyé spécial à Biskra, Kamel Amarni
C’est devenu un rituel bien réglé : les visites de Abdelmalek Sellal à
travers le pays, plus particulièrement ses rencontres avec les
représentants de la «société civile», prennent désormais des allures de
véritables meetings de campagne électorale pour Abdelaziz Bouteflika !
Cela s’est encore vérifié à El-Oued mardi et à Biskra hier mercredi.
Comme tous ses homologues précédents et depuis quelques semaines, c’est
le président de l’APW de Biskra qui a ouvert le bal. Son intervention
n’est que louanges «à son excellence Abdelaziz Bouteflika». Puis cette
séquence que l’on répète à travers toutes les wilayas, désormais. «Au
nom de tous les élus et de tous les habitants de Biskra, nous tenons à
exprimer notre gratitude et notre reconnaissance envers son excellence
Abdelaziz Bouteflika pour tout ce qu’il a fait pour notre wilaya et le
pays et nous tenons à lui exprimer notre soutien pour un quatrième
mandat afin qu’il puisse poursuivre son programme...».
Immédiatement après, le wali lui emboîte le pas, comme ses autres
homologues dans d’autres wilayas, pour «conforter» par les chiffres et
au nom de l’administration, les «affirmations» du «représentant du
peuple». Et comme toujours, le bilan n’est évoqué qu’à partir de 1999.

Le terrain ainsi préparé, c’est le Premier ministre qui porte la
position officielle. Il commence par noter les progrès enregistrés par
la wilaya. «Nous avons vu aujourd’hui que de nombreux projets ont été
lancés à Biskra. Mais cela n’est rien à ce qui est encore programmé
comme grands projets.» Il citera, entre autres, la raffinerie et la
cimenterie. «Ce qui me permet de dire qu’aujourd’hui, je rentre soulagé
sur Alger. Biskra a réellement pris son envol.» Il parlera de secteurs
comme l’agriculture, l’industrie et du tourisme. «Il nous faut une
véritable révolution dans les mentalités pour relancer ce secteur.»
Cela, afin d’entrer dans le vif du sujet. «Le gouvernement s’était
engagé auprès du Parlement à suivre le programme du Président sur le
terrain. C’est d’ailleurs l’objectif de ces visites successives.» Pour
le Premier ministre, «parler, aujourd’hui, du bilan de l’Algérie devient
excitant. L’Algérie est, aujourd’hui, une île, un havre de paix dans un
environnement de grandes turbulences. Et que tout le monde sache que,
jamais, nous ne permettrons que l’on touche à notre stabilité».
Et d’enchaîner, sans transition : «Tous les Algériens savent très bien à
qui revient le mérite de ce que l’Algérie retrouve la quiétude et la
sécurité grace à sa politique de réconciliation nationale. C’est le
Président Abdelaziz Bouteflika.» Ce ne sera pas tout. Pour la première
fois, Sellal répond à l’opposition. «C’est également, assénera-t-il,
grâce aux réformes politiques engagées par le Président que l’opposition
peut s’exprimer, aujourd’hui, à travers diverses tribunes politiques et
médiatiques». C’est donc bien parti pour une escalade dans la campagne…
K. A.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): K. A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..