Alain Geiger (consultant technique de la Fifa au CMC-2014) :: «Le rendez-vous équato-guinéen, un véritable test pour Gourcuff»

Lesoir; le Jeudi 18 Decembre 2014
2

L’entraîneur suisse Alain Geiger a estimé que la
prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN-2015), prévue du 17 janvier
au 8 février en Guinée équatoriale, sera un véritable test pour
l’entraîneur de la sélection algérienne de football, Christian Gourcuff
qui n’a pas affronté de «grosses cylindrées» lors des qualifications.

«Gourcuff a réussi ses débuts avec la sélection algérienne, de surcroît,
avec la manière. Mais l’on doit attendre la prochaine CAN pour savoir
s’il va relever le défi, car l’Algérie n’a pas affronté de gros bras
lors des éliminatoires», a déclaré Geiger à l’APS en marge du match Real
Madrid - Cruz Azul (4-0) mardi soir à Marrakech (Maroc) en demi-finale
de la Coupe du monde des clubs à laquelle il assiste en tant que
consultant technique de la Fédération internationale (Fifa). L’équipe
nationale s’est qualifiée au rendez-vous équato-guinéen après avoir
terminé à la première place de son groupe B, totalisant 15 points (cinq
victoires et une défaite). Elle avait fait face dans sa poule, au Mali,
à l’Ethiopie et au Malawi.
Même s'il est optimiste quant aux chances des Verts de s’illustrer dans
ce rendez-vous, Geiger estime que la prochaine CAN sera «une autre paire
de manches», du moment que la sélection algérienne a hérité du groupe le
plus relevé du tournoi, où figurent aussi le Ghana, le Sénégal et
l’Afrique du Sud.
«C’est clair qu’il s’agit du groupe le plus relevé de la compétition.
C’est pourquoi je prédis une mission très difficile pour les Verts, mais
je reste persuadé qu’ils ont des atouts à faire valoir», a ajouté le
coach helvétique qui connaît très bien le football algérien pour avoir
exercé respectivement à la JS Kabylie, à l’ES Sétif et au MC Alger.
Cependant, Geiger reste persuadé que les Verts ont les capacités pour
s'illustrer, notamment après leur honorable prestation lors de la
précédente Coupe du monde où ils avaient atteint pour la première fois
les huitièmes de finale du Mondial brésilien.
«Après leur honorable participation en Coupe du monde au Brésil, les
joueurs de l’équipe d’Algérie ont gagné en expérience et en maturité, ce
qui les place parmi les favoris pour le titre africain, même si leur
mission ne sera guère facile», a encore poursuivi le technicien suisse.

Il n’a pas écarté au passage une «surprise» du genre de celle de la
Zambie qui avait remporté la CAN-2012 sous la houlette du Français Hervé
Renard, du moment que, selon lui, le football africain est en nette
progression et qu’il n'y a désormais plus de petites équipes dans le
continent.

Categorie(s): sports

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..