ASPECTS DE LA REPENTANCE SOUS LA DIRECTION DE ISMAËL-SELIM KHAZNADAR: Devoir de mémoire

Lesoir; le Dimanche 30 Decembre 2012
2

Chapeauté par Ismaël-Selim Khaznadar, maître de
conférences à l’université Mentouri de Constantine, des intellectuels
algériens, français et tunisiens analysent et explorent le sens profond
du mot «repentance» très en vogue ces dernières années. Des textes de
Hélé Béji, Michèle Bompard-Porte, Françoise Dastur, Salima Ghezali,
Olivier Le Cour Grandmaison, Seloua Luste Boulbina, François Maspero,
Hassan Remaoun et Emmanuel Terray composent ce recueil. Dans sa préface,
l’écrivaine tunisienne, Hélé Béji écrit : «Ce recueil examine toutes ces
contradictions de la repentance, afin de redonner, par-delà la
surenchère politique des peuples, une chance à la vérité historique
d’échapper à tous les obstacles idéologiques de la décolonisation. »
Dans sa contribution intitulée «Le repentir : un alibi», François
Maspero s’interroge : «Se repentir, pourquoi pas et l’on ne peut que
louer une telle réaction, si tardive soit-elle, mais d’actes commis par
qui ? Si la repentance est exprimée par l’auteur lui-même qui les a
commis, il s’agit là avant tout, me semble-t-il, d’une acceptation
psychologique, avec les résonances morales qu’elle implique.» Un travail
collectif qui coïncide avec la célébration du cinquantenaire de
l’indépendance de l’Algérie.
Sabrinal
Aspects de la repentance, sous la direction de Ismaël-Selim Khaznadar,
Editions Barzakh, 2012, 700 DA, 190 P.

Categorie(s): culture

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..