Béjaïa: La famille Aïssou apporte ses précisions et rassure l'opinion publique

Lesoir; le Vendredi 6 Decembre 2013
2

C’est une famille «Aïssou», à la fois unie et
choquée, qui s’est présentée à notre rédaction dans le but d’apporter
des précisions à propos de «la terrifiante histoire d’un homme séquestré
depuis 31 ans à Béjaïa», paru dans notre édition du 2 mai dernier.
Mohammed Aïssou, accompagné de l’un de ses neveux affirme que ces
«allégations» colportées par les membres de sa famille à la presse n’ont
aucun sens, si ce n’est un problème d’ordre foncier qui ronge les
membres de leur famille depuis plusieurs années. «Mon frère Zahir Aïssou
est victime d’une maladie psychiatrique contractée depuis son
incorporation au service national, il a perdu toutes ses capacités
mentales, c’est pour cette raison que nous avons opté pour le protéger
des accidents de la route et autres.
Ça nous arrive de l’enfermer dans sa chambre afin qu’il ne se perde pas
dans la nature, comme ça a été le cas plusieurs fois, mais sans plus. Je
précise qu’il n’a jamais été attaché comme ont témoigné certains des
nôtres, il avait tout le temps été soigné et suivi par ses médecins dans
le cadre de ses traitements», dira Mohamed Aïssou, avant d’ajouter :
«Nous préférons le garder à la maison plutôt que de le voir fouiller
dans les poubelles ou écrasé par un train , nous habitons à quelques
mètres de la voie ferrée.
Que l’opinion publique se rassure, mon frère est traité correctement et
qu’elle sache que cette histoire est purement inventée par des gens sans
scrupules et ayant soif d’héritage», conclut-il.
Kamel Gaci

Categorie(s): régions

Auteur(s): Kamel Gaci

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..