Benghebrit-partenaires sociaux : Une nouvelle rencontre dimanche prochain

Lesoir; le Vendredi 6 Decembre 2013
2

Une nouvelle rencontre est prévue dimanche prochain
entre la ministre de l’Education nationale et les partenaires sociaux.
Les syndicats comptent profiter de ce rendez-vous qui sera consacré à
l’évaluation des épreuves partielles du bac pour exiger de rendre
publics les résultats de l’enquête sur la fuite des sujets du bac.

Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - La rencontre ayant regroupé
dimanche passé la ministre de l’Education et les partenaires sociaux
n’était finalement que protocolaire. Nouria Benghebrit a tenu à
remercier les syndicats autonomes et les associations des parents
d’élèves de son secteur d’avoir participé au bon déroulement des
épreuves partielles du bac. Cependant, un deuxième rendez-vous a été
fixé entre les deux parties pour le dimanche 3 juillet.
Lors de cette table ronde, la ministre et le partenaire social vont
procéder principalement à l’évaluation du déroulement des épreuves
partielles du bac. «Nous allons faire une évaluation technique et
pédagogique des résultats des épreuves du bac, discuter des défaillances
et faire des propositions», a indiqué Meziane Meriane, coordonnateur du
Snapest. Cependant, selon ce dernier, la question pertinente, ce sont
les résultats de l’enquête sur la fuite des sujets au bac.
Les partenaires sociaux exigent à ce que ces résultats soient rendus
publics et les véritables personnes derrières cette fuite soient
désignées. «Nous ne voulons pas que les résultats de l’enquête restent
dans les tiroirs, nous demandons à ce que la commission de l’enquête
rende publics les résultats et nous dire qui sont les véritables
commanditaires», a indiqué ce syndicaliste. Les partenaires sociaux
comptent faire leur demande dimanche prochain à la ministre de
l’Education. «La question ne relève pas de la ministre mais elle est
notre interlocutrice», a indiqué Meziane Meriane.
Jusqu’à présent, la seule information rendue publique sur cette affaire,
c’est la mise sous mandat de dépôt de quatre personnes travaillant au
sein de l’office national des examens et concours (Onec) dont le
directeur général arrêté pour négligence. Ces présumés coupables seront
poursuivis pour abus de fonction et violation de secrets. Selon le
procureur de la République près le tribunal de Sidi M'hamed qui s’est
déjà exprimé sur le sujet, les expertises techniques menées sur les
équipements saisis (un ordinateur portable, un appareil photo, deux
disques durs externes dont un d'une capacité de 500 Go), ont montré que
les mis en cause ont enfreint le règlement interne qui interdit à ces
membres d’être en possession de ces appareils.
Pour rappel, l’enquête sur la fuite des sujets du bac a été confiée à la
section de recherches de la Gendarmerie nationale d'Alger en
coordination avec le Centre de prévention et de lutte contre la
criminalité informatique et la cybercriminalité, les spécialistes en
cybercriminalité de la Gendarmerie nationale de Bir-Mourad-Raïs, et les
experts de l'Institut national de criminalistique et de criminologie de
Bouchaoui et de l'organe national de prévention et de lutte contre les
infractions liées aux TIC.
S. A.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): S. A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..