Bon à savoir: Les signes de la descente d'organes

Lesoir; le Mercredi 17 Decembre 2014
2

Sensation de lourdeur ;

Pression au niveau vaginal ;

Compression ou lourdeur pelvienne ;

Douleurs lombaires ;

Sensation que l’utérus, la vessie ou le rectum
sont en train de descendre lentement : ces symptômes sont davantage
ressentis en position debout et disparaissent allongée.

Douleurs lors des rapports sexuels ;

Constipation avec défécation difficile ;

Incontinence d’effort (lorsque l’on tousse, lors
d’un effort physique, du port d’une charge…) ;

Impériosité urinaire (envie d’uriner soudainement
et de façon irrépressibles) ;

Infections urinaires (la vessie se vide mal,
favorisant la rétention urinaire).

Quelles sont les femmes qui risquent le plus un
prolapsus ou descente d’organes ?
Connaissant les femmes à risque, on peut prévenir chez ces dernières le
prolapsus grâce à des séances de rééducation des muscles périnéaux par
exemple ou à d’autres stratégies. Il s’agit des femmes dont
l’accouchement a été long et difficile, des grandes sportives, des
femmes amenées à porter de lourdes charges ou à exercer une profession
imposant une station debout prolongée. L’obésité, certains troubles
digestifs (nécessitant des efforts de poussées), les traumatismes ou
encore une tumeur contribuent également à augmenter le risque de
développer un prolapsus. Chez les femmes ménopausées à risque
(l’imprégnation œstrogénique ayant eu jusque-là un effet tonifiant sur
les muscles périnéaux), un traitement hormonal substitutif peut être
utile.

Categorie(s): femme magazine

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..