BOUMERDÈS: 3 terroristes d’Aqmi abattus à Sidi-Daoud

Lesoir; le Samedi 20 Decembre 2014
2

«Pour les terroristes qui restent dans les maquis,
nous ferons comme font les fellahs qui ramassent les olives dans les
champs : nous les cueillerons un par un.» Encore une fois, la tactique
de harcèlement constant usitée par l’Armée algérienne contre les
islamistes armés vient de se vérifier. En effet, trois terroristes ont
été éliminés, jeudi en fin d’après-midi, dans les monts du massif de
Sahel Bouberak sur les hauteurs de la commune de Sidi-Daoud à une
soixantaine de kilomètres à l’est de ville de Boumerdès.
Hier matin, ce bilan n’a pas été confirmé par le communiqué habituel du
MDN (ministère de la Défense nationale). Une source proche des services
de sécurité, qui nous a, d’une part, confirmé l’information concernant
le résultat de cette opération, estime, d’autre part, qu’il y a une
probabilité de présence d’un émir local parmi les trois islamistes
neutralisés.
Toujours d’après cette source, le groupe en question a été intercepté au
niveau du village de Bouhellal sur les hauteurs de Sidi-Daoud alors
qu’il fuyait le ratissage que les éléments du Bataillon des fusiliers
marins BFM menaient autour du village de Laârdja dans la commune de Cap-Djinet,
municipalité limitrophe de celle de Sidi-Daoud.
Pour notre source, le groupe a été aperçu à l’aide de moyens
d’observation modernes, par les marins en faction dans une station
d’observation implantée, face à la mer sur la crête la plus haute de la
montagne de Sahel Bouberak.
Les marins guetteurs ont signalé le mouvement des terroristes aux
troupes au sol qui les ont éliminés. Notre source estime, avec une forte
probabilité, que le groupe accompagnait un certain Berrached Mohamed,
terroriste, originaire du village balnéaire de Sahel Bouberak, monté au
maquis dans les années 1990 pour s’enrôler dans ce que fut la katibat El
Ansar qui dépendait du GIA puis du GSPC avant que le résiduel de
terroristes de cette phalange ne fasse, forcé, allégeance à l’émir d’Aqmi.
Cependant hier matin, nos sources n’ont pu nous donner, avec certitude,
l’identité des terroristes éliminés.
A noter que s’agissant des effectifs d’Aqmi dans la région de
Sidi-Daoud, seuls 4 éléments, originaires de cette localité, errent dans
les montagnes. Ils ne s’aventurent autour de l’agglomération
qu’occasionnellement pour chercher pitance ou pour voir leurs familles.
Cela se vérifie sur le terrain où la nuisance des terroristes est
éradiquée. La ville en question, située dans le triangle d’or pour les
terroristes à savoir Cap-Djinet, Baghlia et Dellys, région où sont
recensés les périmètres agricoles les plus riches et où le trafic du
sable rapporte des dizaines de milliards, était l’un des points noirs
pour les unités de l’ANP (Armée nationale populaire) activant dans l’est
de la wilaya de Boumerdès.
Maintenant, la population vit dans la quiétude grâce, en grande partie,
au travail des patriotes et de celui des gardes communaux, travail et
sacrifice complétés par l’efficacité et le professionnalisme attestés
des éléments du BFM.
Abachi L.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): Abachi L.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..