Elue footballeuse africaine en 2012: Genoveva Anonma a peur d’Ebola

Lesoir; le Jeudi 18 Decembre 2014
2

Désignée footballeuse de l'année en 2012, Genoveva
Anonma a interpellé les footballeuses africaines à soutenir son appel
pour l’annulation de la CAN-2015.
«J’ai peur pour tous ceux qui vont participer à ce tournoi. Pour le bien
de l'humanité et le bien de notre pays, il faut annuler cette
compétition», a lancé Anonma, qui a terminé meilleure buteuse de son
pays lors des CAN abritées et remportées par la Guinée équatoriale, en
2008 et 2012.
«Il y a un risque de 80% que le virus contamine notre pays. Que
pouvons-nous faire? Doit-on l'accepter ?», a-t-elle déclaré sur BBC
World. Et de préciser : «Nous sommes un petit pays et nous ne voulons
pas que ce genre de choses se produise dans notre pays. J’ai de la
famille, mes grands-parents, ma cousine, ma tante et mon oncle. Ma mère
et mon père sont là-bas aussi ... Tout le monde est là-bas.»
Anonma, qui joue pour le Turbine Potsdam en Allemagne, est devenue la
première étrangère à remporter le premier prix de meilleure buteuse de
Bundesliga avec 22 buts durant la saison 2011-2012. Elle a été nommée
footballeuse africaine de l’année en 2012.Même si elle espère que la
CAN-2015 n’aura pas lieu, Anonma souhaite que cet événement améliore
l'image de son pays souvent associé à des violations des droits de
l'Homme et à la corruption.«Beaucoup de ces accusations sur la Guinée
équatoriale sont fausses», a-t-elle souligné affirmant que «tout les
Guinéens sont libres de faire ce qu'ils veulent et ils le font. Je pense
que la CAN peut aider beaucoup mon pays. Comme ça, les gens qui
viendront chez nous voient de mauvaises choses, de bonnes choses, mais
voir surtout comment notre pays fonctionne».
Le gouvernement de la Guinée équatoriale et les organisateurs du COL ont
minimisé les préoccupations d’Anonma. Ils assurent que des mesures sont
prises pour lutter contre la menace d'Ebola lors de cette manifestation.
Les autorités du pays rappellent, à ce titre, que tous les invités de la
CAN-2015 feront l’objet de vérification concernant leur santé.
A cet effet, le vice-ministre des Sports, Ruslan Obiang Nsue, a confié à
la BBC World : «Si nous n’avions pas les moyens de contrôler Ebola, nous
n’aurions jamais accepté d'accueillir la Coupe d'Afrique des nations. Le
fait que nous ayons accepté d'accueillir la CAN prouve que nous avons
les moyens logistiques et techniques pour contrôler le virus Ebola. Si
un cas vient à se présenter, nous le mettrons immédiatement à
l'isolement», a-t-il noté précisant que l’Etat équato-guinéen a fait
appel à 50 médecins cubains pour prévenir de tels risques.
M. B.

Categorie(s): sports

Auteur(s): M. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..