FESTIVAL DE LA MUSIQUE AROUBI A BLIDA: Une édition dédiée à la mémoire de Hadj El-Mahfoud

Lesoir; le Jeudi 27 Decembre 2012
2

La deuxième édition du Festival national de la musique aroubi de Blida s’est ouverte lundi à la salle des conférences de la wilaya.
L’entame a été donnée par l’association El Fen Ouel Adeb de Blida
suivie par El-Founoun El- Djamila d’Alger, laquelle a pâmé de joie le
public, venu nombreux assister à cette manifestation qui a pour but de
faire découvrir les acquis culturels de la ville des Roses. Un court
métrage retraçant la vie et l’œuvre du regretté Mahieddine Hadj
El-Mahfoud, à qui cette édition a été dédiée, a été aussi visionné. Des
hommes de culture, à l’image de Ali Kerigli, Sid Ali Metidji, du maître
Sid Ahmed Serri ainsi que son fils Othmane, ont tenu à lui rendre
hommage à travers leurs témoignages. Pour Mohamed Ouchène, wali de
Blida, «le genre musical aroubi doit être préservé de l’oubli à l’instar
de la musique arabo-andalouse dont il dérive. Et le meilleur moyen pour
le conserver, c’est de le promouvoir à travers ce genre de
manifestations». D’ailleurs, c’est pour ces raisons que Ahmed Ayache,
directeur de la culture de la wilaya et commissaire de ce festival,
œuvre sans arrêt pour que celui-ci ait l’impact escompté. La soirée a
été clôturée par le chanteur Farid Khodja qui a choisi des œuvres
musicales de haute facture pour les présenter aux férus de la musique
chère à Hadj Mahfoud. C’est ainsi qu’il chantera une jolie poésie de
Mohamed Benmsaib, intitulée «Ya hmam» (ô colombe) et que Hadj El-Mahfoud
entonnait merveilleusement. L’entame de cette manifestation culturelle
culturelle ne s’est pas limitée uniquement à la musique puisque des
hommages ont été rendus aux musiciens qui ont fait partie de l’orchestre
de Hadj El-Mahfoud, comme Ahmed Maroc, Mohamed Nacer dit Baïri et Sid
Ali Metidji. Il est à noter que plusieurs personnalités du monde musical
à l’image de Kamel Bourdib, Abderrahmane El-Kobi, Abdelkader Chaou,
Seloua, Rabah Derriassa et son fils Abdou, ont tenu à être présents.
Enfin, ce festival qui durera jusqu’au 31 décembre verra la
participation de plusieurs chanteurs et chanteuses connus et reconnus
dans l’interprétation du «aroubi» comme Sidi Ali Benguergoura, Nour
Eddine Saoudi, Nasr Eddine Boukader, Abdelkader Rezkallah, Imen Sahir,
Smaïl Hakem, Salima Kharoubi, Chafik Hadjadj, Hadj Arab Ghada, Lamia
Madini, Noureddine Benatia, Zakia Kara Terki, Samir Laleug et Zerrouk
Mokdad.
M. Belarbi

Categorie(s): culture

Auteur(s): M. Belarbi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..