FOOTBALL: HUBERT VELUD (ENTRAÎNEUR DE L’ES SETIF) :: «Profiter de la trêve pour corriger nos lacunes»

Lesoir; le Lundi 24 Decembre 2012
2

Pour une première en Algérie, Hubert Velud, le coach français de l’ESS, est bien parti pour réussir un coup de maître. En effet, malgré un effectif complètement renouvelé, à deux exceptions près, l’Aigle noir a survolé le championnat au point de remporter le symbolique titre de champion d’hiver. Bien sûr, il reste la phase retour, mais l’ex-coach du Togo a de l’ambition et il est certain qu’il ne lâchera rien. Bilan d’un parcours excellent avec le technicien aux cheveux blancs.
Le Soir d’Algérie : Quel bilan faites-vous de cette
phase aller ?
Hubert Velud : Déjà, avant de parler du bilan, il faut évoquer le
départ où il y avait beaucoup de scepticisme à Sétif. Il faut dire que
l’effectif avait été renouvelé à 80% et moi-même j’étais aussi sceptique
parce qu’il fallait tout reconstruire et il n’était pas évident de nous
retrouver à ce niveau.
Mais aujourd’hui, vous devez être très satisfait après ce bon
parcours inespéré au départ.
C’est un bilan positif, en avance même sur nos prévisions et je suis
effectivement très satisfait. Tout avait bougé à Sétif à l’intersaison,
avec un changement au niveau des dirigeants, du staff technique et des
joueurs et maintenant on est leaders, c’est tout simplement remarquable.

Vous ne vous attendiez pas du tout à être leader ?
Au départ, non, mais cette première place c’est bien, toutefois, on
a conscience qu’il faut travailler nos lacunes parce qu’on en a.
Quelles lacunes ?
Je ne vous le dirai pas car les lacunes ne se dévoilent pas en
public.
Vous avez affronté le CSC qui est drivé par Roger Lemerre. Belles
retrouvailles ?
Lemerre, c’est le maître. On est un grand nombre d’entraîneurs en France
à avoir embrassé la carrière d’entraîneur à cause de personnes comme
Roger Lemerre qui sont des passionnées et des puits de science dans le
domaine du football et je pense également à Aimer Jacquet. Ma génération
a été inspirée par ces gens-là.
Les rumeurs disent que Lemerre pourrait succéder à Halilhodzic après
la CAN. Quel est votre avis ?
Je ne peux pas émettre un avis ou entrer dans des spéculations pour
la bonne raison qu’il y a actuellement un sélectionneur national en
place. Ce serait déplacé de ma part de parler de cela.
Mais Lemerre à Constantine, c’est positif pour le football algérien
...
Oui, d’autant plus que Lemerre est quelqu’un qui a besoin de projets
et d’être sur le terrain.
Comment voyez-vous la phase retour pour Sétif ?
J’ai l’avantage de ne pas avoir de pression puisque on ne m’a pas imposé
de remporter le titre. Maintenant, on fait rêver les supporters qui sont
devenus exigeants et nous demandent plus de résultats positifs. La phase
retour va être difficile mais on a du temps pour nous améliorer. On a la
trêve ainsi qu’un stage en Espagne pour corriger nos lacunes et revenir
plus forts.
Allez-vous demander des renforts au cours du mercato ?
Il faudra impérativement se renforcer si on veut continuer sur cette
ligne victorieuse. J’ai fait une liste de trois libérés qui sont Yahia,
Aloui et Michak. Par contre, il nous faut un demi-défensif athlétique.

Vous vous attendiez à avoir comme concurrent direct l’USM Harrach ?

Non, mais cette équipe mérite la place où elle est. J’ai vu à
l’œuvre les Harrachis plusieurs fois et collectivement cette formation
de l’USMH m’a étonné. En tout cas, elle n’est pas là par hasard. Ceci
dit, le MCA, l’USMA et même la JSK sont en train de revenir et ils
seront des concurrents très redoutables.
Aoudia peut-il s’imposer en sélection et réaliser une bonne CAN ?

C’est un garçon que je connais bien maintenant et je suis sûr d’une
chose, c’est qu’il a le mental du haut niveau et c’est très important
pour un attaquant. Il n’est pas là par hasard et il mérite amplement de
faire partir du groupe pour la CAN. Contre la Bosnie, et malgré le
terrain boueux, il a été tout à fait à la hauteur.
Quels sont les points faibles qu’il doit améliorer ?
Moi, je dirais qu’il a un jeu atypique et il doit le garder. Il fait
des choses qui surprennent l’adversaire et je ne sais pas si vous allez
comprendre, qui ne sont pas dans le code de la route, je dirais.
Comment allez-vous aborder la Champions League africaine qui approche
?
On a déjà passé un tour puisqu’on était exempts. Après on aura le
vainqueur entre un club du Bénin et du Burkina Fasso, et si on se
qualifie, ce pourrait être une formation nigérienne. Ce sera très
difficile, mais j’espère qu’à travers les rencontres du championnat
algérien qui sont très disputées, on pourra préparer cette prestigieuse
compétition africaine.
Vous avez été le coach du Togo et Adebayor menace de ne pas aller à
la CAN. Sans lui, c’est une autre sélection ?
Sans Adebayor, le Togo n’est plus la même équipe. Ça n’a rien à
avoir et je sais qu’il n’ira pas à la CAN.
Vous savez pourquoi ?
Oui, je le sais mais je ne peux pas vous le dire.
Propos recueillis par H. B.

Categorie(s): sports

Auteur(s): propos recueillis par H. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..