Ghoul mise sur la réorganisation du transport terrestre et urbain: La surcharge des camions sera régulée

Lesoir; le Mercredi 4 Decembre 2013
2

Les camions et autres véhicules de transport de
marchandises seront dotés dès l’année prochaine de chronotachygraphes.

Le décret relatif à ce «mouchard» entrera en application dès février
2014, relevait hier le ministre des Transports.
En outre, Amar Ghoul a indiqué qu’un texte réglementaire, un décret, est
en cours d’élaboration, en coordination avec le département des Travaux
publics, concernant la «surcharge» des camions. Alors que la norme
ailleurs est de 13 tonnes par essieu, la surcharge des camions atteint
un pic en Algérie, dépassant les 50 tonnes par essieu.
Des mesures qui s’inscrivent dans une stratégie de réorganisation des
transports terrestres et urbains, publics et privés, d’amélioration de
la qualité de services. N’écartant pas le recours à des sanctions et des
mesures coercitives, mais aussi des mesures incitatives, Amar Ghoul mise
sur la «remise à l’ordre», la réorganisation graduelle du transport
urbain collectif (bus, taxis) tant public que privé, la «décongestion»
des lignes saturées, une meilleure couverture des zones insuffisamment
ou non desservies...
Dans ce cadre, le ministre des Transports a indiqué que l’octroi des
autorisations de dessertes de lignes a été suspendu tant pour les bus
que les taxis.
De même, le retrait des véhicules vétustes est envisagé, le transport
urbain sera régi conformément aux normes de sécurité et de préservation
de l’environnement.
Et ce, tout en veillant à préserver les intérêts des investisseurs, en
leur concédant des facilitations, outre la mise en place d’une «banque
de données» permettant de «répertorier, identifier et autoriser tous les
véhicules qui circulent en Algérie», note-t-il.
Egalement, Amar Ghoul a évoqué la «révision rédicale» du processus
d’octroi du permis de conduire (de l’auto-école jusqu’à la délivrance du
permis de conduire, attendu «infalsifiable» et du permis à points...),
la création du centre national du permis, l’impulsion de 100 centres d’examination.

D’autre part, le ministre des Transports a évoqué la révision de la
tarification dans le transport ferroviaire, sur la base de l’intermodalité,
selon le zooning, les catégories sociales, la préservation de la
rentabilité commerciale et des intérêts des citoyens, voire le recours à
la subvention.
C. B.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): C. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..