ILS DEMANDENT LA RÉGULARISATION DE LEUR SITUATION: Les enseignants du technique s’organisent

Lesoir; le Lundi 31 Decembre 2012
2

Les enseignants de l’enseignement technique ont décidé de s’organiser. Ils viennent de créer le Comité national des professeurs techniques des lycées techniques (PTLT). Le but étant de mieux défendre leurs droits socioprofessionnels.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Après la suppression de plus de 300 lycées techniques en 2008, le personnel enseignant de ces établissements a été orienté vers les lycées généralistes. Un état de fait qui, du jour au lendemain, propulse les enseignants techniques dont la fonction était d’assurer des travaux pratiques, au même titre que les enseignants de l’enseignement secondaire (PES). Le problème, dénoncent les enseignants techniques, demeure dans la classification. L’enseignant de l’enseignement secondaire passera, après l’application du nouveau statut, de l’échelle 13 à la 16, tandis que l’enseignant technique restera à la 11. Une disparité que les concernés appellent à corriger. Les enseignants techniques, au nombre de 800 au niveau national, qui se sont réunis la semaine passée ont décidé de s’organiser et de créer le Comité national des professeurs techniques des lycées techniques (PTLT) mais sous aucune coupe syndicale. Ils demandent la révision du statut particulier de cette catégorie professorale «en vue de régulariser sa situation et ce en l’intégrant dans le corps des professeurs d’enseignement secondaire». Ils expliquent que «ce corps est chargé de la même fonction que le professeur d’enseignement secondaire, ils suivent la même durée de stage, la même méthode de titularisation, les mêmes critères de notations administrative et pédagogique et les mêmes activités d’encadrement avec les inspecteurs et préparation des sujets de baccalauréat ainsi que les corrections». Les enseignants techniques qui se disent privés de promotions aussi bien administrative que pédagogique, demandent aussi leur intégration dans les catégories nouvellement créées. Soit d’accéder au poste de professeur principal après 10 ans d’ancienneté et 20 ans d’expérience pour être au poste de professeur formateur.
S. A.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): S. A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..