LE SOIR DE L'EST

Lesoir; le Jeudi 27 Decembre 2012
2

ÉLECTIONS DU SYNDICAT D’ARCELORMITTAL
ANNABA
Le syndicat les fixe à la fin janvier 2013
Le dépôt des candidatures pour les élections de renouvellement du
syndicat de l’entreprise ArcelorMittal Annaba ont été fixées par le
conseil syndical au 22 janvier 2013. Elles étaient prévues en principe
juste après celles du comité de participation (CP) qui ont eu lieu au
début du mois de novembre écoulé.
Ce retard de près de deux mois est imputé par le secrétaire général par
intérim, Mourad Daïfallah, à l’Union de wilaya de l’UGTA Annaba. «Nous
avons demandé depuis cette date (début novembre Ndlr) au secrétaire
général de l’union de wilaya de designer quelqu’un pour superviser les
élections, mais nous n’avons rencontré que silence et fuite en avant», a
affirmé Daïfallah. Et d’ajouter : «Devant cette situation que nous
considérons comme un blocage délibéré, nous avons décidé d’organiser ces
élections en présence d’un huissier de justice». L’opération électorale
aura lieu trois jours après le dépôt des candidatures, soit le 25 du
même mois, tient à préciser la même source. Des travailleurs du complexe
n’arrivent pas à comprendre tout ce retard pour le renouvellement du
syndicat d’entreprise, alors que certains autres le lie aux problèmes
ayant marqué l’usine depuis le mois de juin dernier et qui ont opposé
une majorité à un groupuscule manœuvré par un ancien SG du syndicat.
D’où les tergiversations du l’Union locale pour la tenue des élections
syndicales. Le résultat qui en sortira ne serait pas favorable au
groupe, selon les dires de nombreux travailleurs. Tout cela ne contribue
nullement au retour de la sérénité au complexe, estime-t-on. Et cela ne
fera qu’aggraver un peu plus une situation très difficile pour la
filiale algérienne du géant mondial de l’acier. Ces derniers mois, elle
a enregistré une grande perturbation dans la production qui était très
en dessous des objectifs fixés. Elle s’est répercutée sur les finances
de la filiale qui a perdu lors du mois de novembre écoulé seulement,
près de 4 millions de dollars. En ce sens, d’anciens sidérurgistes du
temps de Sider, où la production avait atteint les 1, 5 million de
tonnes, avertissent sur les dangers qui pourraient survenir si la
situation vécue présentement n’est pas prise en charge sérieusement et
rapidement au sein d’ArcelorMittal Annaba.
A. Bouacha

Categorie(s): régions

Auteur(s): A. Bouacha

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..