LE SOIR DE L'OUEST

Lesoir; le Mercredi 26 Decembre 2012
2

NAÂMA : DÉBRAYAGE DANS LE
CORPS DES PARAMÉDICAUX
80% ont suivi le mouvement
Le personnel du corps des paramédicaux relevant des établissements
de proximité (EPSP) de la wilaya de Naâma est en grève pour une durée de
trois jours à compter du lundi 24 décembre, et ce, à l’appel des
sections du Syndicat algérien des paramédicaux (SAP).
Environ 80% des paramédicaux ont suivi le mouvement à travers les grands
centres urbains, nous a indiqué un syndicaliste. Les raisons de ce
débrayage notifiées dans la plateforme des revendications non
satisfaites sont essentiellement liées à la dégradation de la situation
socio-professionnelle et certaines revendications sont portées dans le
protocole d’accord de la commission mixte SAP-ministère de la Santé.
D’autres points ont été soulevés par les grévistes. Il s’agit des
promotions dans les carrières, de la concrétisation des amendements
statutaires, de l’octroi de primes et indemnités, telles l’indemnité de
garde, la prime de performance l’indemnité de risque et l’indemnité
relative au poste supérieur. Cet appel tient aussi au respect du cahier
des charges se rapportant à la formation paramédicale et à la formation
supérieure (formation LMD), ainsi que le problème de la sécurité des
agents et celui de l’intégration des infirmiers brevetés. Notons, enfin,
qu’en février 2011, le SAP a appelé à une grève illimitée à travers
laquelle il a revendiqué l’institution du LMD dans la formation des
paramédicaux et demandé leur classification dans la catégorie 11 A. Au
premier jour de la grève, les paramédicaux ont réussi à paralyser le
secteur. Entre temps, le bras de fer continue entre le SAP et le
ministère de la Santé.
B. Henine

Categorie(s): régions

Auteur(s): B. Henine

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..