Le Soir de l’Ouest: Célébration de la journée mondiale des handicapés à Aïn-Témouchent: : Les malades sont livrés à eux-mêmes

Lesoir; le Mercredi 4 Decembre 2013
2

La bibliothèque nationale Malek-Bennabi de
Aïn-Témouchent a abrité hier, les festivités de la Journée mondiale des
handicapés, célébrée le 3 décembre de chaque année, fête organisée par
le secteur des handicapés de la wilaya en présence de quelques
représentants de cette frange de société.
Lors de cette Journée, il a été présenté les différentes activités
matérielles et immatérielles des associations et des centres
spécialisés, relevant de la Direction de l’action sociale et de la
solidarité.
La présidente de l’Association de wilaya des handicapés moteurs, Mme Ben
Salah K., n'y est pas allée avec le dos de la cuillère pour lancer un
cri de détresse en direction des responsables locaux en disant : «Les
handicapés sont livrés à eux-mêmes, ils affrontent les problèmes sociaux
tous seuls à l'instar du chômage, du logement et de la cherté de la
vie. Ces handicapés n’ont pas besoin de gâteaux ni de fleurs, pour
célébrer leur Journée mondiale ou nationale respectivement le 3 décembre
ou le 14 mars, car ils souffrent le martyre sur le terrain.
Il faut que les décideurs dans ce pays trouvent une solution urgente à
cette catégorie d’Algériens qui souffrent dans l’anonymat».
Abondant dans le même sens, une mère d’un enfant handicapé mental et
chargée d’une famille démunie s’effondra en larmes en disant que les
quatre mille dinars qu'elle perçoit mensuellement ne suffisent même pas
pour acheter des couches jetables.
Un autre cadre universitaire présent a souhaité que la Fonction publique
favorise cette frange de société dans le recrutement à des postes
d’emploi.
Finalement et en cette occasion, on a procédé à la distribution de sept
fauteuils et deux béquilles pour des personnes handicapées.
S. B.
Dar El-Ihcène ouvre un restaurant aux démunis
Une bonne initiative a été prise en ces jours pluvieux par l'association
sociale Dar El-Ihcène de Aïn-Témouchent, par l'ouverture en son siège
d'un restaurant du cœur au profit des personnes démunies.
Plus d'une quarantaine de personnes nécessiteuses et d’autres sans
domicile fixe, à travers le teritoire de la wilaya de Aïn-Témouchent ont
pris leur premier repas avant-hier au restaurant du cœur, ouvert le jour
même au sein du siège de l’association sociale Dar el ihcène, située
dans le quartier populaire de Sidi Saïd du chef- lieu de wilaya.
Pour ce premier jour coïncidant avec la vague de froid et des pluies,
des repas consistants et chauds ont été servis à ces personnes à table,
alors que plusieurs autres ont emporté des repas pour leur progéniture.

Il est utile de noter que cette association a ouvert ce restaurant grâce
aux fonds des bienfaiteurs, dont certains ont assisté hier à l’ouverture
et à la modique subvention des APC et APW. De leur côté, les
bienfaiteurs ont sillonné les artères la ville de Aïn-Témouchent pour
annoncer au grand public l’ouverture de ce restaurant de bienfaisance.
Selon M. Belkho Mimoun, président de ladite association : «nous
attendons la concrétisation de la promesse de madame la ministre de la
Solidarité nationale et de la famille, lors de sa dernière visite en
septembre dernier à Aïn Témouchent, pour la réalisation d’une cuisine
afin de mieux mener notre mission caritative durant toute l’année et pas
seulement occasionnellement, car le nombre de nécessiteux ne cesse de
croître de jour en jour».
S. B.
NAÂMA
Ouverture de la 52e édition des journées sur la Sûreté nationale
La 52e édition des journées d’information sur les services de la Sûreté
nationale a été inaugurée ce lundi 2 décembre par le directeur des
moyens techniques au niveau de la DGSN, le commissaire divisionnaire
Maâkouf Azzedine, représentant personnel du DGSN, en présence des
autorités et des élus locaux.
La cérémonie d’ouverture a été marquée par plusieurs événements. En
premier lieu, par la présentation des différentes interventions des
forces de sécurité, la remise des prix à des jeunes lauréats, la remise
des clés de logements aux cadres de la Sûreté de la wilaya, le signal de
départ des compétitions sportives...
Le directeur des moyens techniques a aussi inauguré une exposition sur
les différentes activités du corps de la police, avant de donner le coup
d’envoi officiel de l’ouverture de la 52e édition des journées portes
ouvertes sur la Sûreté nationale, sous le thème «Pour la prévention de
proximité dans les milieux urbains».
Le représentant du DGSN a procédé à l’inauguration d’un nouveau siège
flambant neuf de la Sûreté de daïra de Sfissifa, avec logements et
célibatorium.
Notons que nombre d’activités sont au programme durant les journées des
2, 3 et 4 décembre : activités sportives, conférences, soirées
artistiques et musicales, des tables rondes... Dans le sillage : «Prix
vert pour cité propre», un concours est lancé par la Sûreté de wilaya de
Naâma, pour le meilleur quartier de la ville. Six cités sont mises en
compétition dont la récompense sera attribuée aux représentants qui
donneront un nouveau look à leur quartier. Les critères de ce concours
sont principalement : la protection de l’environnement et des espaces
verts, les mesures d’hygiène et la propreté des lieux. Plusieurs
secteurs collaborent à l’initiative de la DGSN, notamment celui de
l’environnement, des forêts, de la Protection civile, ainsi que de
l’aménagement du territoire, d’où une commission serait constituée de
l’ensemble des différents acteurs de l’environnement ainsi que les verts
(associations écologistes), pour mener convenablement cette opération
qui entre dans le cadre de l’amélioration du cadre de vie du citoyen, a
indiqué la SW de Naâma.
Ce programme comportera également des cours donnés à travers les
établissements scolaires en vue de sensibiliser les élèves à la
protection de l’univers environnemental, des visites guidées
d’information à travers les maisons de l’environnement, ainsi que des
émissions radiophoniques sur les ondes de Radio/Naâma.
B. Henine
Relizane
Les élèves sensibilisés aux asphyxies par monoxyde de carbone
Les élèves et stagiaires des établissements éducatifs et de la formation
professionnelle de Relizane ont fait montre d’un intérêt considérable
pour la campagne de sensibilisation aux asphyxies par monoxyde de
carbone, lancée depuis une semaine par la Protection civile de la
wilaya, apprend-on auprès de ce corps constitué.
La campagne de sensibilisation, lancée dimanche passé, a suscité un
«écho des plus inattendus» auprès de cette catégorie de la population, a
estimé le chargé de la communication au niveau de ce corps, soulignant
que «l’intérêt pour cette campagne était considérable tant au niveau des
centres de formation que des établissements éducatifs et juvéniles
ciblés par l’opération».
Pour ce responsable, cet intérêt des nouvelles générations reflète «une
prise de conscience évidente» au sujet des risques liés à ce genre
d’accidents. Encadrée par des médecins, cadres et agents de la
Protection civile de la wilaya, la campagne, organisée en collaboration
avec les services de la société de distribution de l’énergie électrique
SDO, et des Directions de l’énergie et des mines, de la santé et de la
population, a vu l’animation de conférences et tables rondes sur le
thème.
L’opportunité a aussi donné lieu à la distribution de brochures
d’information comportant des conseils et des instructions sur les
réflexes à observer en cas d’asphyxie au gaz, ainsi que les moyens
d’éviter ce genre d’accidents, a-t-on ajouté.
A. Rahmane
SIDI-BRAHIM (SIDI-BEL-ABBÈS)
La moitié d’un cadavre d’une femme retrouvée près d’une décharge
publique
Une découverte macabre a été faite dans la matinée d’hier par des
citoyens près d’une décharge publique dans la localité de Sidi-Brahim.
Le corps aux parties manquantes appartenant apparemment à une femme a
été retrouvé à moins de trois mètres d’une décharge. Si les suppositions
penchent plus vers l’œuvre de charognards (chiens) qui rôdent près des
décharges et qui auraient dévoré le cadavre, l’enquête, quant à elle,
suit son cours pour déterminer les causes exactes de cette mort. La
gendarmerie ne s’est pas prononcée sur les causes de cette mort pour le
moment, dans l’attente de retrouver les parties manquantes pour
identifier la victime et élucider les circonstances de sa disparition.
A. M.

Categorie(s): régions

Auteur(s): A. M.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..