Les adjoints de l’éducation restent mobilisés: Des sit-in et actions de boycott pour les prochains jours

Lesoir; le Jeudi 5 Decembre 2013
2

Les membres de la Coordination nationale des adjoints
de l’éducation ont décidé hier d’aller vers plusieurs actions de
protestation dans les prochains jours. Ils disent ainsi dénoncer le
refus des responsables de la tutelle de les recevoir hier, alors qu’un
rendez-vous avait été pris la veille, quand ils avaient accepté
d’annuler leur sit-in devant l’annexe du ministère de l’éducation.
F.-Zohra B. - Alger (Le Soir)i>
La Coordination nationale des adjoints de l’éducation affiliée au Snapap
hausse le ton et décide de multiplier les actions de protestation. Selon
les représentants du syndicat, les responsables de la tutelle avaient
refusé de les recevoir hier, alors que le rendez-vous avait été pris
pour des discussions sur les revendications de ce corps. «C’est le
ras-le-bol, les travailleurs sont las des promesses non tenues et cela
dure depuis l’année 2008. À la demande des responsables du ministère,
nous avons accepté ce mardi de garder les personnes, venues pour le
sit-in, éloignées de l’annexe. Ils ont dit que ce n’est qu’à cette
condition que nous serons reçus hier, mais ils n’ont pas tenu leur
promesse. Hier, il ne nous a même pas été permis de rester dans la salle
d’attente», a déclaré M. Fertaki.
Ainsi, le syndicat a décidé, en signe de protestation, de boycotter
l’examen professionnel qui aura lieu les 8 et 9 de ce mois. Cet examen
devait permettre aux adjoints de l’éducation principaux de passer à la
catégorie 10.
Les adjoints de l’éducation tiendront aussi un sit-in le jour même de
l’examen devant les directions de l’éducation des différentes wilayas du
pays. Le syndicat ne s’arrête pas là et a aussi opté pour l’organisation
d’un sit-in devant l’annexe du ministère de l’Education pendant la
deuxième semaine des prochaines vacances. «Nous remettrons aussi une
autre lettre ouverte au président de la République. Notre situation ne
peut plus durer. Nos revendications n’ont pas été satisfaites et nous
souffrons toujours des mêmes disparités», s’indigne le syndicaliste. Les
adjoints de l’éducation revendiquent l’application des engagements que
la tutelle a pris au mois de mars passé, disent-ils. Il s’agit notamment
de la promotion automatique pour les adjoints qui ont obtenu la moyenne
lors des différents concours. Ils dénoncent aussi le fait que leurs
années d’expérience n’aient pas été prises en compte. Les adjoints
demandent également l’intégration à la catégorie 10.
F.-Z. B.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): F.-Z. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..