Les migraines

Lesoir; le Mardi 25 Decembre 2012
2

Transmises souvent de mère en fille, ce
n'est pas une raison pour les subir comme une fatalité. Annoncée par une
sensation de malaise ou de fatigue, la douleur de la migraine est
pulsatile (elle bat dans la tempe) et se situe, au moins au début, d'un
seul côté de la tête. La maladie évolue par crises commençant souvent à
la puberté, mais avec une périodicité et une intensité variables au
cours de la vie. La crise ne dure pas plus de trois jours et
s'accompagne souvent de symptômes digestifs (nausées, vomissements).
VRAI/FAUX
Il faut toujours faire des examens médicaux quand on a mal à la tête.

Faux. La plupart des maux de tête sont banals et ne nécessitent pas
d'examens particuliers. Le diagnostic de migraine est facile à poser dès
lors que le médecin interroge son patient.
Un rapport sexuel peut déclencher une migraine.
Vrai. Ce mal de tête, variante de celui qui peut être déclenché lors
d'un effort physique, apparaît plutôt chez les hommes à partir de 40
ans. Il est bénin et n'a rien à voir avec un accident cérébral.
Une grande tension nerveuse peut être responsable de ce type de
douleur.
Vrai. Moins violentes que des migraines, les céphalées de tension
sont la plupart du temps présentes du matin au soir. Les antalgiques
atténuent la douleur, mais la relaxation et le soutien psychologique
apportent une solution plus durable.
Les migraines post-traumatiques s'atténuent avec le temps.
Vrai. Après un traumatisme crânien, les maux de tête ne sont pas
rares. Diffuses, parfois accompagnées de vertige et d'anxiété, ces
douleurs s'atténuent généralement avec le temps. Une aide psychologique
peut être nécessaire après l'accident pour retrouver confiance en soi.

Categorie(s): femme magazine

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..