Les véritables militants

Lesoir; le Mercredi 26 Decembre 2012
2

Les militants sincères sont des personnes qui défendent une idée, une idéologie, un projet de société en soutenant activement tout ce qui contribue au perfectionnement de la vie en société. Ils militent par différents moyens permettant de promouvoir la cause pour laquelle ils se battent afin d’aboutir à un objectif éclairé au début de leur combat. Les militants authentiques apparaissent pendant les périodes difficiles où les individus sont exposés aux dangers inconnus. Ils sont rebelles, rien ne peut les empêcher de se révolter contre ce qui est injuste, stupide, aliénant. Ils se rangent résolument du côté des opprimés en luttant pour les droits légitimes du peuple. Ils dévoilent les astuces des exploiteurs et des usurpateurs. Ils défient les menaces et se sacrifient pour l’intérêt des citoyens. Les véritables militants sont ceux qui luttent en faveur de larges populations, ils se sacrifient sans rien demander en échange. Les difficultés et les souffrances auxquelles ils sont confrontés au cours de leurs combats ne les dissuadent pas de préserver la militance jusqu’à l’aboutissement de leurs luttes. Ils tentent de convaincre les citoyens par divers moyens de lutte (les actions politiques, les contributions, les conférences), en inculquant des idées novatrices dans leurs esprits, celles qui peuvent contribuer à l’émancipation des mentalités et à l’éveil des consciences. Tandis que dans les moments de paix certains individus peuvent aisément émerger et dominer, ils deviennent des prétentieux, des hypocrites, des flatteurs, des opportunistes. Ils se présentent comme des militants de la première heure, défenseurs des principes de la démocratie, de la liberté, de la justice sociale et même donneurs de leçons. Ils passent leur temps à critiquer tout ce qui bouge. Mais eux-mêmes ne supportent pas d’être publiquement critiqués. Ces soi-disant militants peuvent porter rancune pendant longtemps contre celui qui les a critiqués, en sombrant dans la polémique émaillée de diatribes, d’insultes, de moqueries. Ils peuvent nouer des alliances opportunistes avec les islamistes, les corrompus, les indicateurs, pour combattre ceux qui les avaient critiqués objectivement. Ils réduisent le militantisme aux pourparlers dans les cafétérias des villages ou aux commentaires postés sur les réseaux sociaux qui consistent à contredire les actions politiques. Ces militants qui militent dans les mouvements ou partis politiques, dont leur rôle se borne à exécuter les injonctions de leurs supérieurs, risquent de rester incapables de prendre des initiatives primordiales. Tous les militants qui se limitent à servir les leaders des mouvements, des partis politiques, à flatter les puissants, en trompant les citoyens, ou en exécutant les ordres sans les analyser ou les critiquer en cas d’anomalie, se réduisent eux-mêmes à des pions.
Bellal Amara

Categorie(s): voxpopuli

Auteur(s): Bellal Amara

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..