Lors de sa rencontre avec la presse avant la 21e CAN-2014: Mansourou Aremou se dit satisfait des infrastructures sportives

Lesoir; le Samedi 7 Decembre 2013
2

Au soir de sa première journée de travail et
d’inspection, M Mansourou Aremou, président de la Confédération
africaine de handball (CAHB) a rencontré, avant-hier soir, les gens de
la presse, au centre de presse de l’Office olympique «Mohamed-Boudiaf».
Cette rencontre a eu lieu quelques minutes après la réunion tenue avec
la FAHB et les représentants de l’entreprise de communication française
«Enjoy-TV», détentrice des droits de retransmission de cette CAN. Aux
côtés de M. Bouamra Saïd, président de la Fédération algérienne de
handball (FAHB), le patron de l’instance continentale a tenu à mettre
les présents au même niveau d’information pour que les évaluations
soient les plus objectives possibles. Avant de prendre la parole, M
Bouamara est intervenu pour faire la synthèse des péripéties ayant
découlé depuis l’attribution, en 2011, de cette CAN à notre pays. Loin
de la langue de bois, il brosse un tableau exhaustif où il a mis en
exergue le retard pris dans l’installation du comité d’organisation à
cause des turbulences ayant prévalu dans la famille handballistique
algérienne. «Malgré ces circonstances, souligne-t-il, le COCAN a engagé
une course contre la montre pour rattraper le retard accumulé».
L’engagement, poursuit-il, de membres très compétents dans
l’organisation de pareils événements a permis de constituer un «commando
organisationnel» qui a réussi quand même. Il énumère les volets
traditionnels dans toute organisation comme l’hébergement, la
restauration et le transport qui sont en voie de finalisation. Pour les
sites de compétition, il rappelle les acquis obtenus avec l’apport de
deux revêtements de sol «Gerflor», à savoir, l’un obtenu par donation du
comité de solidarité de l’IHF et le deuxième acheté par le Comité
olympique algérien. Ce matériel sera ramené à Alger aujourd’hui et
l’installation demande 6 heures pour chaque tapis. Il exprime sa
désolation devant le laisser-aller constaté dans les salles Harcha et la
Coupole, et la responsabilité revient grandement à leurs gestionnaires.
Une fois ces «boulets rouges» tirés, Bouamra souligne l’engagement des
pouvoirs publics dans la restauration de ces infrastructures sportives.
Ensuite, les autres aspects organisationnels sont passés au crible. A
son tour, Mansourou, dans une pointe d’humour avoue ne pas trouver de
sujet à évoquer car son prédécesseur a tout dit. Néanmoins, il entame
son intervention par un court compte-rendu sur la réunion tripartite (FAHB,
CAHB, Enjoy-TV) tenue quelques heures auparavant. Ensuite, il abondera
dans d’autres volets aussi importants que «sensibles». D’ailleurs, les
péripéties de sa dernière visite à Alger, il y a trois mois, lui ont
servi de «baromètre» pour mettre en exergue les améliorations constatées
dans les salles Harcha et la Coupole. «Bien que quelques détails restent
à régler, tient-il à répéter à l’assistance, je suis très satisfait des
infrastructures qui accueilleront la compétition». «Nous souhaitons que
tout sera fin prêt avant la fin de l’année 2013 pour que les dix
premiers jours du mois de janvier 2014 soient réservés aux derniers
réglages car les délégations sont attendues en Algérie à partir du 14
janvier», a-t-il dit. Il souligne que notre pays a toujours été à la
hauteur des grands événements et qu’il est convaincu qu'il le sera
encore cette fois-ci. Il argumente cette sentence sur le constat des
efforts fournis par les Algériens à travers les moyens déployés et la
forte mobilisation relevés de visu. Par la suite, le volet de la
médiatisation et des droits de retransmission accaparent un temps fou.
Il évoque les longues heures de la réunion de l’après-midi qui n’ont pas
abouti à un accord total. Tout en répondant aux interrogations des
présents, il les informe que les négociations entre l’ENTV et Enjoy-TV
sur des aspects purement techniques se poursuivront le temps d’aboutir à
un accord. Hier matin, M. Mansourou Aremou et ses proches collaborateurs
ont visité les sites d’hébergement des sélections africaines et des
officiels, respectivement l’’hôtel Safir Mazafran et l’hôtel des
«Abbassides» de Palm Beach (Zéralda).
H. C.

Categorie(s): sports

Auteur(s): H. C.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..