Opération d'envergure nationale pour l’hygiène du milieu : «Favoriser l'approche participative de la société civile à Tiaret»

Lesoir; le Vendredi 6 Decembre 2013
2

Figurant de façon continue au sommet des
préoccupations à l’échelle locale du fait de son importance capitale sur
la préservation de l’environnement, le dossier de l’hygiène publique
suscite a priori un immense intérêt auprès des pouvoirs publics centraux
lesquels comptent enclencher une opération d’envergure nationale basée
principalement sur une démarche participative.
Selon une instruction émanant fraîchement du ministère de l’Intérieur et
des Collectivités locales, il est demandé aux walis de prendre toutes
les mesures pour élaborer une stratégie intersectorielle fondée sur des
actions pérennes et efficientes dédiées intrinsèquement à l’amélioration
du cadre de vie.
Ces dispositions doivent tenir compte, selon la même instruction, de la
mobilisation de tous les moyens humains et matériels avec l’implication
massive de différents intervenants : élus, jeunes, société civile,
associations, comités de quartiers, commerçants, entreprises ainsi que
de simples citoyens.
De par leur impact certain et le rôle prépondérant qu’elles peuvent
assumer dans la sensibilisation de l’opinion, les institutions publiques
plus particulièrement les écoles, les mosquées et les établissements
socioculturels ne sont pas épargnés au titre de cette vision qui
requiert manifestement la mobilisation de tous. Aussi, pour une
meilleure mise en œuvre de cette campagne, chaque wilaya est tenue
d’arrêter un plan d’action performant basé sur l’obligation de résultats
et ponctué d’un suivi régulier par les comités désignés à cet effet.
Pour ce qui est de la marche à suivre au préalable, l’on saura qu’il
sera procédé en premier lieu à l’établissement d’un état détaillé des
moyens humains et matériels mobilisables quitte à recourir aux
entrepreneurs et autres opérateurs économiques engagés dans l’exécution
des programmes d’investissement public.
Le recensement des points noirs connus pour la prolifération des
déchets, l’installation de panneaux d’affichage interdisant le dépôt des
immondices et autres détritus sur des sites non autorisés et sur la voie
publique, l’élaboration de plans d’actions par zone d’intervention, la
sensibilisation des populations quant au respect des horaires de dépôt
des déchets ou encore la verbalisation des contrevenants aux
comportements négatifs et incivils sont les autres dispositions figurant
au titre de ce dispositif.
Aussi, pour s’immuniser contre toute éventualité en cette saison
estivale connue pour ses maladies liées à l’insalubrité, le ministère de
l’Intérieur a préconisé une batterie de recommandations portant pour
l’essentiel sur l’entretien des cimetières et des oueds, la vidange des
poubelles publiques de façon régulière, le contrôle au niveau des postes
frontaliers des produits alimentaires importés, la réparation
instantanée des fuites dans les réseaux AEP, la lutte contre l’abattage
clandestin, le curage et la désobstruction des avaloirs, l’interdiction
de l’utilisation des eaux usées pour l’irrigation…
Toutefois, il y a lieu de souligner que la wilaya de Tiaret, du moins
pour ce qui est du chef-lieu, a déjà anticipé en mettant sur pied de
nombreuses campagnes de nettoiement et de reboisement à travers certains
quartiers et cimetières de la ville.
L’impact en termes de résultats, même s’il était relativement
perceptible aurait été plus palpable si la participation du citoyen
était massive.
Enfin, dans un souci de s'inscrire dans cette dynamique d'aspirer à un
environnement sain et en prévision des campagnes envisagées dans les
tout prochains jours à travers tout le territoire de la wilaya, les
pouvoirs publics locaux misent gros sur l’adhésion massive de la
population….
Mourad Benameur

Categorie(s): régions

Auteur(s): Mourad Benameur

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..