OPÉRATION DE SIDI DAOUD: Un «émir» parmi le trio de terroristes décimé par l’armée

Lesoir; le Dimanche 21 Decembre 2014
2

L’information que nous avons livrée hier en
exclusivité sur l’élimination de trois terroristes d’Aqmi à Sidi Daoud
dans l’est de la wilaya de Boumerdès a été confirmée par un communiqué
rendu public par le ministère de la Défense nationale (MDN). Le
communiqué de l’armée précise par ailleurs que les forces de l’ordre ont
récupéré durant cette opération deux fusils d’assaut de type
kalachnikov, un pistolet automatique PA de type Beretta, une quantité
importante de munitions, trois paires de jumelles, sept téléphones
portables, en plus d’un lot d’explosifs et d’autres objets détruits sur
place. Plus important, l’un des terroristes abattus est l’émir de ce
groupe. Il s’agit effectivement comme nous le supposions de Berrached
Merzak, monté au maquis comme le précise le communiqué du MDN en 1995.
Il n’était alors âgé que de 20 ans. Il est originaire du village de
Sahel Bouberak. Le corps de ce terroriste a été reconnu par ses parents.
En effet, les trois corps des terroristes ont été déposés par l’armée au
siège de la brigade de gendarmerie de Sidi Daoud avant leur transfert à
l’hôpital de Dellys. Quant aux deux autres, l’un d’eux n’est apparemment
âgé que d’une vingtaine d’années mais reste pour l’heure inconnu.
S’agissant du troisième corps, certaines voix estiment que c’est un
autre émir en l’occurrence Djamal Hamad monté au maquis en 1994. Mais à
l’heure actuelle, personne ne l’a formellement reconnu.
Abachi L.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): Abachi L.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..