Ouverture, aujourd’hui, de la 7e édition du Festival de la musique et de la chanson amazighes: La scène artistique amazighe se donne rendez-vous à Tamanrasset

Lesoir; le Samedi 20 Decembre 2014
2

La wilaya de Tamanrasset s’apprête à accueillir, à
compter de ce samedi, le Festival national de la musique et de la
chanson amazighes.
La capitale de l’Ahaggar vibrera au son de la musique amazighe sept
jours durant, jusqu’au 25 décembre prochain. Installée dans la durée,
cette 7e édition organisée, par le Commissariat du festival de la
musique et de la chanson amazighes, parrainée par le ministère de la
Culture s’inscrit dans le cadre de la promotion de la chanson et de la
musique amazighes.
Les festivités toucheront le chef-lieu de Tamanrasset (théâtre communal
de Tamanrasset, esplanade du 1er-Novembre, Maison de la culture) mais
aussi les communes de In Guezzem (400 km au sud de Tam) et Tahabbort,
connue pour ses sources d’eau gazeuse.
D’illustres noms de la scène artistique chaouie, kabyle, touareg, zénète
ou mozabite réchaufferont les nuits particulièrement froides de
Tamanrasset. Youcef Boukhentache, Madjid Soula, Malika Domrane, Cheikh
Sidi Bémol, Omar Daoudi du M’zab, le groupe Zingdah, Belaïd Tagrawla,
Hamid Belbeche, la virtuose de l’imzad, Chenna, etc. se produiront aux
côtés de jeunes talents venus des quatre coins du pays.
Un concours est prévu, tout au long du festival, pour récompenser et
valoriser les nouveaux talents de cette jeune scène artistique. Les
lauréats seront annoncés lors de la cérémonie de clôture, jeudi
prochain. Danses traditionnelles, récitals de poésie, concerts de guesba
chaouie, de luth zénète, de guitare touareg, Idheballen, blues kabyle
seront également au menu dans un patchwork de tradition et de modernité.

Des conférences-débats auront lieu dans la journée, en marge du
festival. Notons, notamment, la projection du film de Belkacem Hadjadj,
Lala Fatma N’Soumer, suivie d’une rencontre-débat avec le réalisateur.
Le coup d’envoi officiel sera donné, aujourd’hui , par le wali de
Tamanrasset, le commissaire du festival ainsi qu’un représentant du
ministère de la Culture.
Soraya Akkouche

Categorie(s): culture

Auteur(s): Soraya Akkouche

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..