PLÉTHORE DE FORMULES ET SÉCURITÉ RENFORCÉE: Quel réveillon pour accueillir 2013 ?

Lesoir; le Dimanche 30 Decembre 2012
2

Les voyagistes multiplient les offres, les grands et moins grands hôtels font de même. Un seul objectif : attirer un maximum de fêtards désireux de passer les fêtes de fin d’année dans la liesse. Combien seront-ils à succomber à leurs appels ? Pas de statistiques mais une chose est sûre : le réveillon sera placé sous haute surveillance. Un dispositif spécial sera déployé dans les grandes villes.
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Pas de rush mais un intérêt certain.
Les multiples offres proposées par hôtels, restaurants, ou agences de
voyages ne laissent visiblement pas indifférents les adeptes d’un
passage en fanfare en 2013. Aucune statistique sur le nombre de
personnes ayant l’intention de passer les fêtes sous d’autres cieux mais
quelques destinations sortent du lot : la Tunisie pour les prix jugés
abordables, la France pour profiter des promotions sur la billetterie et
des soldes à l’occasion, la Turquie pour les adeptes du dépaysement.
Sans conteste, les tarifs jouent souvent un rôle déterminant dans le
choix de la destination. Le sud du pays n’est pas en reste : c’est
souvent plus cher que la Tunisie mais cette destination a des
inconditionnels qui y reviennent chaque année. Entrées dans les mœurs
depuis de longues années déjà, les fêtes de fin d’année ne sont
néanmoins pas forcément synonyme de sorties ou de voyages pour une
grande majorité d’Algériens. Beaucoup se contenteront d’une soirée
familiale ou avec des amis autour de friandises, histoire de marquer ce
passage d’une année à une autre et d’espérer, une fois de plus, que
l’année qui s’annonce sera meilleure que celle qui s’achève. Depuis
quelques années déjà, jeunes et moins jeunes ont pris l’habitude de se
rassembler au niveau des artères principales des grandes villes pour
assister au décompte annonçant l’arrivée de la nouvelle année. Des
mouvements de foule qui font prendre aux forces de sécurité des mesures
afin que les fêtes ne soient pas synonyme de dépassement. La Direction
générale de la Sûreté nationale a fait savoir qu’elle mettait au point
un plan de sécurité à l'occasion des fêtes du nouvel an, prévoyant des
mesures «exceptionnelles» de nature à assurer une sécurité globale et
maîtrisée à travers l'ensemble des wilayas. La DGSN fait part de moyens
humains et matériels importants consacrés à ce plan qui consistent en un
déploiement d'effectifs conséquents d'agents de police, en uniforme et
civils de jour comme de nuit, pour assurer la sécurité des personnes et
la protection de leurs biens, tout en veillant à l'ordre public et à la
sécurité des lieux de divertissement auxquels doivent se rendre les
citoyens et les touristes durant les fêtes du nouvel an. Des descentes
seront effectuées dans les quartiers qui se distinguent particulièrement
par la fréquence des crimes. Pour les wilayas du nord du pays, où une
effervescence est constatée en ce genre d'occasions, l'accent est mis
sur la sécurisation des routes, la réduction des accidents de la
circulation, la multiplication des patrouilles mobiles, les barrages de
contrôle fixes, avec la mise en œuvre de mesures de prévention auprès
des conducteurs, particulièrement les jeunes. De son côté, la
Gendarmerie nationale mobilise 75 000 hommes pour sécuriser les espaces
de loisirs. Au final, sous le ciel d’Algérie ou ailleurs, le passage au
nouvel an s’accompagnera des traditionnels vœux. Seront-ils tous exaucés
?
N. I.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): N. I.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..