PLUS D'UN MILLION DE RETRAITÉS ALGÉRIENS VIVENT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ : Une allocation de moins de 8 000 DA par mois

Lesoir; le Mardi 25 Decembre 2012
2

Plus d'un million de retraités algériens vivent sous le seuil de pauvreté — seuil fixé par la Banque mondiale à deux dollars par personne et par jour — , avec une allocation de retraite inférieure à 8 000 DA, ont déploré, hier, des représentants de cette tranche de la société, réunis à Alger. Pour satisfaire les besoins d'une famille de cinq personnes, un retraité a besoin de percevoir une pension mensuelle de 22 500 DA, selon le rapport d'activité de la FNTR. Sur les 2,5 millions de retraités, seuls 50 000 perçoivent des pensions variant entre 40 000 et 50 000 DA. Malgré la revalorisation annuelle, fixée cette année à 9%, les pensions de retraite sont vite absorbées par l'inflation qui a atteint plus de 8% ces derniers mois. Lors de cette réunion de la FNTR, M. Gadiri a relevé que «les retraités subissent les affres de la cherté de la vie», surtout ceux qui ont travaillé pendant cinq à dix ans et qui sont des milliers. Parmi cette frange, figurent les travailleurs victimes des fermetures des entreprises publiques au cours des années 1990. La revalorisation des pensions de 9% octroyée en 2012 «n'a fait qu'atténuer la misère des milliers de retraités», a-t-il dénoncé. L'écart des pensions avec les salaires des travailleurs est plus prononcée pour les retraités sortis entre 1984 et juillet 1996, c'est-à-dire ceux qui n'ont pas bénéficié de l'actualisation prévue par l'article 43 de la loi 83-12 de juillet 1983 relative à la retraite, appliquée pour les seuls pensionnés sortis à compter du 1er août 1996.
LSR

Categorie(s): le soir retraite

Auteur(s): LSR

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..