POUR PROTÉGER LES 246 SITES ANTIQUES RECENSÉS EN 2009 À EL-TARF: La construction d’un musée archéologique pour la wilaya s’impose

Lesoir; le Samedi 29 Decembre 2012
2

Lors
de la réalisation de la carte archéologique de l’Est algérien pour la
partie de la wilaya d’El-Tarf et la région d’Ouled-Driss, dans la wilaya
de Souk-Ahras, une opération a été menée par une équipe mixte algéro-italienne
(10 Italiens et 7 Algériens) durant plusieurs campagnes annuelles, soit
entre 2003 et 2010. L’expert italien de l’Université de Trento,
d’origine algérienne (d’Annaba exactement), Rédha Attoui, a préconisé la
mise en place au niveau de la commune de Chaffia d’un grand musée
algérien dédié exclusivement à la période antique. Pour rappel, la
confection de la carte archéologique en question a été financée par le
Centre national de recherche en archéologie (Algérie), le ministère de
la Culture, la wilaya d’El-Tarf, l’université des études de Trento, le
ministère de l'Instruction, de l'Université et de la Recherche (MIUR)
d’Italie et le ministère italien des Affaires étrangères. Le travail
s’est basé sur la prospection et la documentation de la zone d’Oued-
Jenane (2003), d’Oued-El Hout (2004), d'El-Aïoun, Oum- Teboul (Dredir,
Segleb et Haddada), de l’édifice Ksar-Djej, localité d’Aïn-Khiar, sur le
bord de l’oued Kébir au nord d’El-Tarf, et des sites de Meziraâ sur la
côte ouest d’El-Kala (2005). La zone de Bougous et d’Aïn-Kerma (2006),
de Zitouna, Chaffia, Bouteldja, Besbès et dans la wilaya de Souk-Ahras,
aux environs de Ouled- Driss. Les recherches algéro-italiennes ont
permis de mettre en lumière 246 sites antiques alors que le livre
l’Atlas archéologique de l’Algérie (1902-19011) de Stéphane Gsell
n’évoque l’existence que de 11 sites. La construction d’un musée
permettra, d’une part, une meilleure protection de ce grand patrimoine
national, objet actuellement de trafic et de destruction inconsciente
et, d’autre part, permettra à la population locale de se réconcilier
avec son histoire et par ricochet avec son identité véritable. Il
ressort des premières conclusions que la région d’El-Tarf est
essentiellement amazighe et qu’elle est un grand musée à ciel ouvert.

Daoud Allam

Categorie(s): culture

Auteur(s): Daoud Allam

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..